Voici les éléments 1 - 10 sur 15
  • Publication
    Accès libre
  • Publication
    Métadonnées seulement
  • Publication
    Métadonnées seulement
    Le sol vivant. Bases de pédologie, biologie des sols.
    (Lausanne: Presses Polytechniques et universitaires romandes, 2003) ; ;
  • Publication
    Accès libre
    Evolution des points d’eau dans la tourbière du cachot (Jura neuchâtelois): 3. Les creuses des parties ouest et sud
    Les creuses de pied de mur des secteurs W et S sont influencées par le drainage des terres agricoles voisines. Sur 23 creuses permanentes (196 m2) recensées en 1961, il n'en reste que 13 (125m2). Les 10 autres sont devenues des creuses temporaires couvertes de Carex rostrata ou ont été comblées. Une végétation nitrophile envahit la partie supérieure du Fossé Pochon, tandis que les bouleaux en colonisent le centre et les bords. Le bas du Fossé est une cariçaie (Carex rostrata ) et les points d'eau sont rétrécis par l'extension des tapis de sphaignes. Pour l'ensemble de la tourbière, le nombre de gouilles a passé en 40 ans de 43 (surface 309 m2) à 24 en 1998 (surface 176 m2) (MATTHEY, 1998) et celui des creuses de pied de mur de 52 (surface 779 m2) à 42 (surface 469 m2)., These waterholes located at the periphery of the peat bog are influenced by the drainage of the neighbouring mowed meadows. From the 23 ponds permanently filled with water (196 m2) that have been counted in 1961, only 13 (125 m2) still remain. The other 10 have become temporary ponds or disappeard. A nitrophil vegetation is filling the upper part of the Fosse Pochon, while birchtrees are growing on the center and the edges of it (PI. II). Carex rostrata is covering its lower part and the waterholes are grown smaller due to the extension of the carpets of Sphagnum. From 1961 to 1998, on the whole area of the peat bog of the Cachot, the total amount of hollows has decreased from 23 (309 m2) to 16 (176 m2) (MATTHEY, 1998) and that of the ponds in the peat fallen pits from 52 (779m2) to 42 (469 m2).
  • Publication
    Accès libre
    Evolution des points d’eau dans la tourbière du cachot (Jura neuchâtelois): 2. Les creuses de pied de murs
    Les creuses de pied de murs sont situées à la périphérie de la tourbière, sur le marais abaissé. Elles sont d'origine anthropique. Mises sous protection, elles ont fait l'objet d'un suivi depuis plus de trente ans dans la tourbière du Cachot (coordonnées 541200 206350). Deux facteurs principaux influencent leurs transformations :
    • L'éboulement des murs de tourbe qui dominent les stations.
    • L' envahissement des creuses par Carex rostrata et Sphagnum spp.
    Le boisement du marais abaissé modifie les conditions écologiques dans les stations étudiées., These waterholes are situated at the periphery of the peat bog. They have been studied in detail in 1969. A new survey has been made in 1999, that has showed some changes caused by two factors:
    • The filling of the pits by fallen peat cutting faces.
    • The invasion of the ponds by Carex rostrata and Sphagnum spp.
    The growing of the birch - and pine trees over the exploited peat bog also modifies the ecological conditions in the ponds.
  • Publication
    Accès libre
    Evolution des points d’eau dans la tourbière du cachot: 1. Morphologie et végétation des gouilles
    43 gouilles de la tourbière du Cachot (canton de Neuchâtel, Suisse, coordonnées 541200 206350), ont été cartographiées en 1969. Un nouveau recensement effectué en 1998 met en évidence une diminution de leur surface de 176 m2 sur un total de 309 m2 , soit d'environ 57. Le développement des buttes du Sphagnetum magellanici a entraîné le comblement de 19 gouilles et le rétrécissement de la plupart des 24 survivantes. Les effets à long terme (30 ans) du piétinement sur les sphaignes sont examinés. Cinq exemples sont présentés plus en détail., In 1969, 43 hollows were recorded in the peat bog of le Cachot (Jura Mountains, Switzerland, coordinates 541200 206350). A new survey has been made in 1998, showing that the total area covered by these hollows had grown 176 m2 smaller, that is 57. Growing hummocks of Sphagnum mosses actually have filled 19 hollows and reduced the size of most of the remaining 24. In this article, we study also the long term consequences of trampling on the hollow banks, and describe five exemples in detail.
  • Publication
    Métadonnées seulement
    Le sol vivant. Bases de pédologie, biologie des sols.
    (Lausanne: Presses Universitaires et Polytechniques romandes, 1998) ; ;
  • Publication
    Accès libre
    Faunistique des mille-pattes de Suisse (Diplopoda)
    (1993)
    Pedroli-Christen, Ariane
    ;