Voici les éléments 1 - 10 sur 38
  • Publication
    Restriction temporaire
    Réforme fiscale
    (Genève: Editions Slatkine, 2022)
    La réforme fiscale a suscité un grand intérêt dans les pays de l’OCDE au cours des quatre dernières décennies. Cela s’explique par les inquiétudes légitimes provoquées par les systèmes fiscaux hérités du passé, non seulement en raison des inefficiences qu’ils provoquent en interférant dans les décisions des agents économiques, mais aussi parce qu’ils sont souvent jugés injustes, trop complexes et permissives face à la soustraction et l’évasion fiscale. De plus, compte tenu du niveau déjà élevé de la pression fiscale et des distorsions importantes occasionnées par les systèmes d’imposition, il devient difficile d’accroître les recettes fiscales lorsque cela s’avère nécessaire pour contenir le déficit de l’État sans mettre en péril de manière irrémédiable la croissance économique et l’emploi. Ce chapitre est un survol des principes de base, des motivations et des enjeux de la réforme fiscale dans les pays industrialisés. Il est divisé en six sections. La première section définit les contours d’un « bon » système fiscal avant de présenter de manière schématique la genèse et la conduite d’une réforme fiscale. La deuxième section caractérise les grandes tendances en matière de fiscalité dans les pays de l’OCDE durant les dernières décennies et cherche à identifier les motifs communs derrière les réformes entreprises. La troisième section se penche plus particulièrement sur la fiscalité (des revenus) du capital qui a été – et continue d’être – le théâtre d’un grand nombre d’initiatives de réforme touchant l’imposition des personnes morales et physiques. La quatrième section passe en revue quelques autres sujets d’actualité fiscale. La cinquième section aborde de manière critique un des leitmotivs de réforme, à savoir la concurrence fiscale internationale. Finalement, en guise de conclusion, la dernière section esquisse des perspectives de réforme pour les années à venir. L’Annexe à la fin du chapitre est consacrée à la problématique de la mesure statistique de la pression fiscale.
  • Publication
    Restriction temporaire
    Economie et financement de la santé
    (Genève: Editions Slatkine, 2022) ;
    La santé est un facteur essentiel du bonheur et du bien-être des individus. De surcroît, une meilleure santé de la population contribue grandement à la prospérité individuelle et collective via l’espérance de vie, la productivité et l’épargne. C’est pourquoi une part importante (et grandissante) des ressources productives des sociétés modernes est consacrée au secteur de la santé. Or, compte tenu de la rareté des ressources, cela pose naturellement la question du coût d’opportunité de ce secteur, les biens et services de santé n’étant de loin pas les seuls à être produits et consommés. Par ailleurs, en raison de son importance et ses particularités, le secteur de la santé se trouve être le théâtre de diverses interventions étatiques, y compris par le biais des assurances sociales. Cela mène automatiquement à des interrogations légitimes sur la nécessité, la nature, l’ampleur et les conséquences économiques des politiques publiques dans ce domaine, en particulier sur les plans d’efficience et d’équité. Ce chapitre est consacré à l’économie et la politique de la santé, avec une référence particulière au cas de la Suisse. Il est divisé en cinq sections. La première section présente les principes économiques qui régissent les marchés des biens et services de santé, en termes d’offre et de demande, fortement influencées par la présence de l’assurance-maladie et le double-rôle allocatif et redistributif de l’État. La deuxième section atteste la bonne qualité du système de santé suisse en comparaison internationale. Les deux sections suivantes abordent le revers de la médaille d’un système de qualité, à savoir les coûts et les dépenses de santé, particulièrement importants en Suisse. Finalement, la dernière section souligne l’importance de l’information sur la qualité des prestations et passe brièvement en revue le potentiel de gains d’efficience dans différents segments du système de santé.
  • Publication
    Restriction temporaire
    Rôle économique de l'Etat
    (Genève: Editions Slatkine, 2022)
    De nos jours, l’État occupe une part importante, parfois même prépondérante, de l’activité économique dans la quasi-totalité des pays de la planète. La taille relative du secteur public n’a fait que croître tendanciellement depuis plus d’un siècle au détriment du secteur privé. L’interrogation sur la place de l’État dans les économies de marché paraît alors à juste titre une des questions les plus fondamentales et les plus controversées en économie politique. Force est de constater qu’à cet égard les positions sont souvent tranchées et les débats vifs mais arides car fortement teintés d’idéologie. Or, l’impact économique, politique et social des activités étatiques dans nos économies est devenu tel qu’il suscite une indispensable réflexion – sans parti pris – sur la nécessité des interventions de l’État dans les divers domaines et une remise en question de leurs bienfaits. Ce chapitre est consacré à un survol des fondements théoriques des interventions de l’État dans l’économie. Il est divisé en deux sections. La première section retrace les origines et caractérise l’évolution de la conception du rôle économique de l’État. La seconde section passe en revue les différentes circonstances dans lesquelles l’État est appelé à intervenir dans les économies de marché.
  • Publication
    Restriction temporaire
    Finances et politiques publiques en Suisse
    (Genève: Editions Slatkine, 2022) ;
    Cet ouvrage offre une vue d’ensemble de l’économie du secteur public et de la conception des grands programmes gouvernementaux en Suisse. Les finances publiques et leur gestion constituent depuis plusieurs décennies un sujet de préoccupation majeur dans les pays industrialisés, plus récemment avec l’accélération de la globalisation économique, les crises financières ou sanitaires, ou les bouleversements dus au réchauffement climatique. L’approche des 13 chapitres est à la fois positive – comment les interventions de l’État influencent-elles le comportement des entreprises et des ménages ? – et normative – comment concevoir les interventions de l’État pour qu’elles aient les meilleures chances d’atteindre leur but. La juxtaposition des chapitres thématiques, qui peuvent être lus séparément, présente les fondements théoriques qui expliquent comment la théorie économique peut être utilisée pour accroître l’efficience et l’efficacité des politiques publiques. Destiné à un lectorat intéressé par les questions de politiques et de finances publiques, cet ouvrage, qui est le fruit de nombreuses années d’expérience d’enseignement accumulée par les auteurs dans le cadre des cours de formation continue universitaire, offre un vaste panorama du rôle économique de l’État et de ses mécanismes de fonctionnement, sans que le lecteur soit nécessairement armé d’outils d’analyse économique.
  • Publication
    Accès libre
    Gestion de l’énergie : les entreprises suisses peuvent faire mieux
    Une enquête menée auprès des grands consommateurs d’énergie a permis de décrire le système de gestion énergétique en place au sein des entreprises suisses. Ses principaux déterminants ainsi que son impact sur les investissements et la performance énergétiques ont pu être mis en évidence. Globalement, les résultats montrent que le niveau de la gestion énergétique est (encore) insuffisant et ne semble pas être corrélé avec les coûts énergétiques. Une politique publique soutenant la mise en œuvre d’une stratégie énergétique au sein des entreprises a toutefois un impact favorable sur les investissements en efficacité énergétique.
  • Publication
    Métadonnées seulement
    La forêt suisse entre approvisionnement en bois et multifonctionnalité
    Les exploitations forestières suisses sont déficitaires depuis des décennies. Les prix du bois brut ont baissé alors que les coûts de production sont à la hausse. Parallèlement, la demande pour les services non marchands de la forêt continue d’augmenter. Le défi consiste à assurer à l’avenir l’approvisionnement durable en bois provenant des forêts suisses tout en tenant compte de la multifonctionnalité de la forêt. Selon les résultats d’un projet de recherche du Fonds national suisse consacré à cette problématique, les services non marchands de la forêt sont fortement appréciés par la population. L’étude a également mis en évidence des potentiels importants d’amélioration de la performance des exploitations forestières, notamment en réalisant des économies d’échelle. Par ailleurs, l’exploitation et l’entretien de la forêt sont à l’origine d’effets externes positifs, ce qui justifie le versement de subventions publiques ciblées en faveur du secteur forestier.
  • Publication
    Métadonnées seulement
    Eléments de macro-économie
    (Neuchâtel: Editions Economie et Société (EdES), 2019)
    Cet ouvrage a pour objet de familiariser les étudiants débutants avec les concepts de base de l’analyse macro-économique moderne.
  • Publication
    Accès libre
    The Impact of Official Development Assistance on the Donor’s Economy: The Case of Switzerland
    (Neuchâtel : Université de Neuchâtel, 2018) ;
    Cette thèse analyse l'impact économique de l'Aide Publique au Développement (APD) sur le pays donateur pour le cas de la Suisse. Comme première étape, le chapitre 1 discute d'une approche « flux de fonds » pour quantifier l'impact de l'APD bilatérale et multilatérale sur l'économie du pays donateur. Cette méthodologie simple mais rigoureuse, permet de calculer l'impact primaire (immédiat) ainsi que l'impact final de l'APD sur l'économie domestique. Nous trouvons, pour l'année 2014, un effet primaire se situant entre 70 et 90 centimes pour chaque franc suisse fourni. Concernant l'effet final, calculé à l'aide d'un multiplicateur keynésien, il se situe entre 1,19 et 1,56 franc. En plus de ces effets, l'APD, en particulier l'APD bilatérale, peut induire des exportations du pays donateurs vers les pays receveurs. Cette hypothèse est testée dans les chapitres suivants à l'aide d'analyse de séries temporelles et de modélisation économétrique structurelle basées sur des données de panel. Le chapitre 2, comme étape préliminaire en vue du chapitre 3, discute et développe une méthode statistique, à savoir le test de non-causalité de Granger élaboré par Dumitrescu et Hurlin (DH), qui permet la détection de liens de causalité entre n'importe quelle paire de séries temporelles basée sur des données de panel. En particulier, le chapitre présente la commande xtgcause, implémentée dans le logiciel Stata et qui permet d'effectuer des « DH Granger non-causality tests ». Le chapitre 3, utilise la méthode décrite dans le chapitre 2 pour examiner l'existence et le sens de causalité entre l'aide publique bilatérale suisse et les exportations suisses. Les résultats révèlent une causalité bidirectionnelle au sens de Granger. En d'autres termes, les exportations suisses vers les pays receveurs d'APD sont Granger-causées par les flux d'APD et vice-versa. Finalement, le chapitre 4 mesure l'ampleur de l'effet induit de l'APD bilatérale sur les exportations suisses. Pour ce faire, un modèle gravitationnel de commerce international est utilisé. Les résultats montrent un retour de l'APD à travers les exportations de 0,59 USD pour chaque USD d'APD alloué à court terme (modèle statique) et de jusqu'à 1,73 USD à long terme (modèle dynamique). Les résultats obtenus sont importants en termes d'implications politiques et ce pour plusieurs raisons, notamment en fournissant aux preneurs de décisions une vision plus complète du coût (réel) de l'APD. ABSTRACT: This thesis investigates the impact of Official Development Assistance (ODA) on the donor's economy in the case of Switzerland. As a first step, chapter 1 discusses a flow-of-funds approach to quantify the impact of bilateral and multilateral ODA on the donor country's economy. The simple yet rigorous methodology employed allows to compute both, the primary (immediate) and the final impacts of ODA on the domestic GDP. We find for the year 2014 a primary effect of around 70 to 90 centimes for each Swiss franc of ODA provided. Regarding the final effect, computed by means of a Keynesian multiplier, it is found to lie between 1.19-1.56 franc. In addition to these effects, ODA, particularly bilateral ODA, may induce exports from the donor to the recipient countries. This hypothesis is tested in the following chapters using time-series and structural econometric modeling based on panel data. Chapter 2, as a preliminary step towards chapter 3, discusses and further develops a statistical method, namely the Dumitrescu-Hurlin (DH) Granger non-causality test that enables the verification of causal links between any pair of time series based on panel data. In particular, the chapter presents the user-written command xtgcause, implemented in the Stata software that allows for the computation of DH Granger non-causality tests. Chapter 3 employs the method discussed in chapter 2 to investigate the existence and direction of Granger causality between Swiss bilateral ODA and Swiss exports. The results reveal foremost bidirectional Granger causality. In other words, exports from Switzerland to the recipient countries are Granger-caused by ODA flows and vice-versa. Finally, chapter 4 measures the magnitude of the induced effect of bilateral ODA on Swiss exports. To this end, an augmented-gravity trade model is employed. The results point towards a return through exports of 0.59 USD for each 1 USD of ODA allocated in the short run (static model) and of up to 1.73 USD in the long run (dynamic model). These results are important in terms of policy implications on several accounts, not the least of which is providing decision makers with a more comprehensive view of the (real) costs of ODA.
  • Publication
    Métadonnées seulement
    Les exploitations forestières publiques en Suisse : une efficience à améliorer
    Une étude sur l’efficience technique des exploitations forestières publiques suisses a été menée dans quatre zones forestières principales, à savoir le Jura, le Plateau, les Préalpes et les Alpes. Les données utilisées concernent la période 2007-2014. Un potentiel important d’amélioration a pu être constaté, particulièrement dans les Alpes. Il nécessite une diminution des intrants « travail » et « capital » ainsi que des coûts administratifs. Une plus grande spécialisation dans la production de bois est également requise.
  • Publication
    Accès libre
    Economie et fînances publiques
    (Paris: Economica, 2017) ;
    Weber, Luc
    ;
    L'ouvrage est consacré à l’analyse économique de l’activité de l’Etat et des administrations publiques. Avec sa quote-part au produit intérieur brut qui a quadruplé en un siècle, l’Etat joue désormais un rôle économique considérable. Son omniprésence suscite depuis très longtemps la curiosité des chercheurs en sciences de la société et en droit. La gestion de l’État, souvent dominée par les rapports de force politiques et les intérêts des groupes de pression, devrait reposer sur un examen rigoureux, sans à priori idéologique. Or, l’économie et les finances publiques apportent un cadre de référence structuré en analysant logiquement les situations et problèmes et en proposant des solutions, deux conditions nécessaires, si ce n’est suffisantes, pour une action rationnelle. Afin de mieux comprendre et juger du bien-fondé de l’activité économique de l’Etat, l'ouvrage analyse les diverses fonctions de l’Etat, son financement, son organisation, sa gestion et son impact sur l’économie avec les outils d’investigation théorique les plus pertinents.