Voici les éléments 1 - 10 sur 30
  • Publication
    Métadonnées seulement
    Nature et marquage de la corrélation
    (Paris: Classiques Garnier, 2017)
  • Publication
    Métadonnées seulement
    La corrélation en français parlé. Typologie du marquage et modèle de fonctionnement
    (Soutenance à Neuchâtel, 2017)
    Cette recherche porte sur la corrélation, et plus particulièrement sur des marqueurs dits corrélatifs ('non seulement' et les marqueurs en 'part', type 'd'une part', et ceux en 'côté', type 'd'un côté'), ainsi que les routines discursives qu'ils servent à construire. Après avoir fait l'état des lieux de la recherche sur le sujet, et après avoir exposé les notions théoriques, les outils d'analyse et la méthodologie adoptée (données authentiques de français parlé), nous analysons un corpus de données orales. Cela nous conduit à proposer une typologie du marquage, et un modèle de fonctionnement des corrélations discursives, dans un modèle mémoriel du discours. Les résultats fournis par l'analyse des données aboutit à une définition renouvelée de la corrélation.
  • Publication
    Métadonnées seulement
  • Publication
    Accès libre
    Marqueurs discursifs vs. corrélatifs : un sous-ensemble commun ? Le cas de « déjà » et de « d'une part » et « d'un côté »
    (Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3: Presses Universitaires de la Sorbonne Nouvelle, 2016)
    Appelés ‘marqueurs d’intégration linéaire’ (Turco & Coltier 1988), ‘corrélats anaphoriques’ (Schnedecker 1998), ou ‘marqueurs corrélatifs’ (Svensson 2010), les locutions prépositionnelles comme d’une part-d’autre part et d’un côté-d’un autre côté, ainsi que de l’autre (côté), sont généralement tenues pour des marques morphologiques de corrélation, fonctionnant toujours par paires. Dans cette étude, nous prenons le parti de les considérer individuellement, ce qui nous amène à identifier des cas où ces marqueurs revêtent une valeur énonciative, les rapprochant des marqueurs discursifs. Corollairement, certaines unités ‘discursives’, comme déjà, apparaissent dans des configurations corrélatives. Ces faits indiquent qu’il existe une zone de recoupement entre les deux types de marqueurs.
  • Publication
    Accès libre
    Ce qu'il advient des attentes ouvertes par "non seulement" en français parlé
    (Paris: Larousse, 2016)
    Cet article rend compte du sort réservé à l’attente d’une suite ouverte par non seulement dans un corpus de 87 items de français parlé. Il prend le parti de mettre en valeur la diversité des suites possibles, en examinant les exemples les moins stéréotypés. À un premier niveau, les données sont séparées selon que l’attente ouverte par non seulement est, ou non, saturée. Ensuite, les exemples où l’attente est saturée sont répartis en trois groupes, selon que la séquence saturante (i) résout uniquement l’attente d’une suite ouverte auparavant, (ii) instaure en outre une relation avec la séquence ouvreuse d’attentes, et (iii) signale de surcroît son appartenance à un tout. Ce classement suggère une conception renouvelée de la corrélation au niveau du discours. En conclusion, mais aussi n’est pas systématiquement corrélé avec non seulement. Bien que la suite annoncée par non seulement soit fréquemment marquée par mais, sa réalisation linguistique demeure imprédictible. ENGLISH This paper accounts for what the expectation of a « second step » created by non seulement (Eng. not only) become in a 87 item corpus of spoken French. It takes the side to emphasize the variety of these continuations, focusing on the least stereotypical examples. At a first level, the data is divided into two categories, depending on wether or not the expectation created by non seulement is fulfilled. Next, examples where the expectation is fulfilled are spread again between three categories, according to wether the fulfilling sequence (i) only fulfills the expectation of a next step, (ii) also establishes a relationship with the opening sequence, and (iii) moreover shows its belonging to a whole. This classification suggests a renewed conception of discourse correlation. In conclusion, mais aussi (Eng. but also) is not systematically correlated to non seulement. Although mais appears frequently in the next step foreshadowed by the projecting connective non seulement, the realization of the next-to-come remains basically free.
  • Publication
    Métadonnées seulement
  • Publication
    Métadonnées seulement
  • Publication
    Accès libre
    Les séries : des unités du discours ? Un éclairage par les dialogues de théâtres
    (2015-5-28)
    Présentation sous format poster Prix du meilleur poster JéTou 2015