Voici les éléments 1 - 10 sur 11
Pas de vignette d'image disponible
Publication
Accès libre

Globalisation postindustrielle et milieux locaux : une typologie

2017, Guex, Delphine, Crevoisier, Olivier

Dans la société industrielle, le développement des régions dépendait de leur insertion dans la globalisation par la production, de leur positionnement dans la division du travail : c’est la compétitivité. Désormais, la globalisation se joue également au niveau de la consommation. Cette dimension est abordée dans la littérature, par exemple par Markusen (Markusen, 2007; Markusen & Schrock, 2009) et les auteurs du courant de l’économie dite résidentielle et présentielle en France (Davezies, 2009; Davezies & Talandier, 2014 ; Talandier, 2016) : c’est l’attractivité. Ces recherches améliorent grandement la compréhension des processus actuels de développement des régions dans la mesure où les flux de consommation sont considérés en sus des flux productifs. Néanmoins, la question de la compréhension des dynamiques de développement reposant sur la compétitivité et l’attractivité se pose encore.

Cet article propose un cadre analytique basé sur l’idée de Camagni (2005) selon laquelle la région est le lieu de rencontre de différentes offres et demandes. On propose une typologie des flux de revenus et des activités régionales et urbaines qui considère les demandes locales et extra-locales, ainsi que les offres du lieu, en tant qu’agglomération productive d’une part, et conjointement en tant que lieu de consommation et cadre de vie, d’autre part. Dans la mesure où le concept de « milieu innovateur » (entre autres clusters, districts industriels etc.), permettait dans le contexte industriel de rendre compte des capacités locales de renouvellement de la compétitivité, on propose le modèle de développement de « milieu postindustriel local » pour saisir la capacité d’une ville ou d’une région à gérer les tensions et faire jouer les synergies résultant de l’insertion de la région dans différentes formes de globalisation, entre divers types d’activités et de personnes présentes dans la région.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

Ländliche Räume : Von der produktiven hin zur residentiellen und präsentiellen Ökonomie ?

2015-10-1, Crevoisier, Olivier, Guex, Delphine, Segessemann, Alain

Die produktiven Aktivitäten sind in den Regionen der Schweiz nicht mehr der wichtigste Motor für die Einkommensentwicklung. Die wohlhabendsten Räume sind vielmehr jene, denen es aufgrund ihrer residentiellen und präsenziellen Ökonomie gelingt, hohe Einkommen anzuziehen, die den Aufbau lokaler Dienstleistungen rund um Wohnen und Freizeit ermöglichen.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

Mises en scènes patrimoniales et développement territorial: un modèle inspiré des Alpes

2014-12-1, Guex, Delphine

Cet article interroge la notion de patrimoine à travers le concept de mise en scène. Elle repose sur l’articulation théorique des principaux enjeux des champs des « tourism studies » et de la science régionale par rapport à la problématique du patrimoine. Partant d’une réflexion socioéconomique sur le processus de transaction, deux différents types de patrimoine constituant le patrimoine territorial sont proposés : le patrimoine romantique et le patrimoine industriel. L’analyse concerne les mises en scènes patrimoniales dans trois stations touristiques suisses, depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. La conclusion principale de l’article a trait au potentiel de création de valeur reposant sur la notion d’authenticité grâce à ces deux ressources patrimoniales. On pose également la question du poids de leur mise en scène commune dans la croissance économies régionales particulièrement concernées par la présence et les dépenses d’individus sur le territoire.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

Sociétés de jeunesse. De la religion au patrimoine

2011, Guex, Delphine

Entre les années d'entre-deux-guerres et le début du XXIème siècle, plusieurs générations de jeunes villageois ont communié, vécu leur attachement à leur terre au sein de "la jeunesse". Qu'ils soient nés de la volonté du clergé ou de l'initiative même des jeunes des villages, ces groupes et leurs évolutions illustrent celle de la société à une plus large échelle, en témoignant du déclin de l'influence de l'Eglise dans la vie des individus et de la communauté. Avec la modernité, de nouveaux modes de vie et symboles ont pris le relais, se nourrissant de patrimoine, y compris religieux.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

Ville et industrie : des tensions et des synergies au cœur du développement

2015-12-15, Guex, Delphine, Segessemann, Alain

Les liens entre ville et industrie sont en évolution constante depuis la Révolution industrielle. Alors que certains types d’industries ont avantage à se localiser en milieu rural, d’autres bénéficient d’une localisation en milieu urbain, notamment pour l’accès facilité à une main d’œuvre qualifiée. Par l’entremise de ses exportations génératrices de revenu, l’industrie permet d’enclencher un processus de développement régional et urbain. Cette lecture classique peut néanmoins être questionnée en tenant compte des derniers résultats de recherche. La mise en application renouvelée de la théorie de la base en Suisse montre ainsi que les industries et les activités productives en général ne sont pas les seuls facteurs de développement. L’importance des activités de consommation – dites résidentielles- parmi les activités économiques et le rôle toujours plus important joué par la présence de consommateurs (pendulaires, rentiers, touristes, etc.) dans une région, et en particulier dans les villes, sont aussi déterminants. Ce changement de regard de la production vers la consommation est d’ailleurs en partie déjà intégré par les industries elles-mêmes. Le business model de ces dernières fait l’objet d’adaptations constantes qui visent de plus en plus à incorporer le consommateur dans les processus de production. Cette synergie entre la production et la consommation est notamment perceptible dans les villes où la rente urbaine très élevée oblige les industriels à adopter des mesures pour augmenter la plus-value de leurs activités. Conséquemment, le développement d’activités de consommation ad-hoc représente ainsi une des parades proposées par les industriels pour se maintenir dans les centres villes.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

Les espaces ruraux: d’une économie productive à une économie résidentielle et présentielle?

2015-10-1, Crevoisier, Olivier, Guex, Delphine, Segessemann, Alain

Les activités productives ne sont plus les principaux moteurs du développement des régions suisses. Les régions les plus riches sont celles qui, par leur économie résidentielle et présentielle, parviennent à capter les revenus et à les faire circuler dans la région.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Accès libre

A Comprehensive Socio-economic Model of the Experience Economy : the Territorial Stage

2014, Guex, Delphine, Crevoisier, Olivier

This paper deals with the economic dimension of the experience economy, i.e. how economic value is created between customers and producers and is articulated to monetary transactions. After discussing the Pine & Gilmore’s metaphor of stage and concept of admission fees, we propose the model of the Territorial Stage constituted by two elements. First, the Territorial Stage depends on the accumulation of transactions along history (complex process in time and space). Second, the accumulation of the transactions constitutes the territorial stage under a concrete dimension (arrangement, spatial organization, activities, etc.) and a symbolic dimension (image, reputation, level of range and price). From this core concept, we then suggest an operational typology of Territorial Economic Transactions (TETs) to analyse the history of Swiss tourism resorts. Indeed, tourism resorts are good examples of the fact that value, in the experience economy, is not produced at the scale of a business but beyond companies. Conclusions suggest that today’s development of the EE is the result of a double movement of ‘touristification’. First, the mobility of people increases and opens infinite possibilities to develop presential transactions. Second, traditional goods are more and more transformed into goods enriched by symbolic territorial meanings.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

Ländliche Räme : von der produktiven hin zur residentielle und präsentiellen Ökonomie ?

2015-10-13, Guex, Delphine

Die produktiven Aktivitäten sind in den Regionen der Schweiz nicht mehr der wichtigste Motor für die Einkommensentwicklung. Die wohlhabendsten Räume sind vielmehr jene, denen es aufgrund ihrer residentiellen und präsenziellen Ökonomie gelingt, hohe Einkommen anzuziehen, die den Aufbau lokaler Dienstleistungen rund um Wohnen und Freizeit ermöglichen.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Métadonnées seulement

A comprhensive socio-economic model of the experience economy: the territorial stage

2015, Guex, Delphine, Crevoisier, Olivier, Lorentzen, Anne, Topsø Larsen, Karin, Schrøder, Lise

This paper deals with the economic dimension of the experience economy, i.e. how economic value is created between customers and producers and is articulated to monetary transactions. After discussing the Pine & Gilmore’s metaphor of stage and concept of admission fees, we propose the model of the Territorial Stage constituted by two elements. First, the Territorial Stage depends on the accumulation of transactions along history (complex process in time and space). Second, the accumulation of the transactions constitutes the territorial stage under a concrete dimension (arrangement, spatial organization, activities, etc.) and a symbolic dimension (image, reputation, level of range and price). From this core concept, we then suggest an operational typology of Territorial Economic Transactions (TETs) to analyse the history of Swiss tourism resorts. Indeed, tourism resorts are good examples of the fact that value, in the experience economy, is not produced at the scale of a business but beyond companies. Conclusions suggest that today’s development of the EE is the result of a double movement of ‘touristification’. First, the mobility of people increases and opens infinite possibilities to develop presential transactions. Second, traditional goods are more and more transformed into goods enriched by symbolic territorial meanings.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Accès libre

Convention touristique alpine et mises en scène des héritages alpins. Dynamiques socio-économiques territoriales dans l’histoire de la station de Montreux

2013, Guex, Delphine

Cet article propose une approche originale dans la compréhension des trajectoires socio-économiques de stations touristiques. Elle s’appuie sur la synthèse d’une étude de cas détaillée, celui de la station de Montreux, en Suisse, de 1850 à aujourd’hui. Deux types de phénomènes dynamiques sont présentés sous forme de concepts complémentaires. D’une part, le concept de « mise en scène » est mobilisé pour rendre compte des interactions entre les acteurs impliqués dans la valorisation de la station. D’autre part, le concept de « convention touristique alpine » est introduit pour comprendre le contexte dans lequel prennent localement place ces interactions. Il en ressort que la valeur des biens et services touristiques produits dans un territoire dépend d’authenticité et de modernité, des constantes conventionnelles appréciées sous différents angles aux différentes époques par les différents acteurs. La trajectoire de la station résulte ainsi des équilibres scéniques perpétuellement (ré-) établis par les acteurs, dynamique au cœur de laquelle la notion d’héritage joue un rôle central.