Login
Le bien de l'autre : Justice et corruption en Chine populaire
Résumé En Chine contemporaine, si la corruption est quasiment généralisée dans le groupe social des fonctionnaires, le décalage entre discours et pratique à propos de la corruption traduit les contradictions internes à la société chinoise. Une distinction est faite entre corruption marchande aux finalités de profit privé, et corruption de proximité, qui, à travers les guanxi (relations sociales), a une fonction de redistribution
   
Mots-clés Chine RP, Corruption, Fonctionnaire, Bureaucratie, Relations sociales, Redistribution, Etat, Justice, Actionnariat
   
Citation Hertz, E. (2000). Le bien de l'autre : Justice et corruption en Chine populaire. In G. Blundo (Ed.) Les Nouveaux cahiers de l'Institut universitaire d'études et du développement : monnayer les pouvoirs : espaces, mécanismes et représentations de la corruption. (Vol. 9, pp. 99-122).
   
Type Chapitre de livre (Français)
Année 2000
Editeur Giorgio Blundo
Titre du livre Les Nouveaux cahiers de l'Institut universitaire d'études et du développement : monnayer les pouvoirs : espaces, mécanismes et représentations de la corruption
Volume 9
Pages 99-122
Titre de la collection Les Nouveaux cahiers de l'Institut universitaire d'études et du développement : monnayer les pouvoirs : espaces, mécanismes et représentations de la corruption