Login
Art, imagination, et les limites du dialogue
Résumé Le dialogisme est à la fois une épistémologie, une perspective théorique et une éthique (Grossen, 2007; Marková, 2016). Il invite à examiner les conditions relationnelles du mouvement de la pensée, de l’expérience, et de leur expression. Dans cette contribution, je me propose de relire les données de deux terrains, l’un portant sur le développement de jeunes adolescents, l’autre sur celui des personnes âgées (Grossen, Zittoun, & Ros, 2012; Zittoun, Grossen, & Salamin Tarrago, In press). Dans les deux cas, l’objet d’étude est devenu la relation des personnes à des objets culturels spécifiques, dans des institutions particulières. Les institutions sont en effet le lieu de déploiement de dialogues entre personnes, entre personnes et objets culturels, et entre celles-ci et le monde social dans lequel d’inscrit l’institution. Etant donné qu’elles concentrent toujours des tensions socioculturelles plus larges, les institutions peuvent souvent mettre en danger les dialogues que chacun mène avec soi-même et avec les autres. Pourtant, nos observations montrent aussi comment, en entrant en dialogue avec un objet culturel – un roman, une chanson, une œuvre d’art – les personnes peuvent soutenir et renforcer une forme de dialogicité fondamentale. Dans ce chapitre, je commence par présenter le dialogisme aujourd’hui, la manière dont il a été travaillé par Michèle Grossen, et comment il nous permet de problématiser les institutions. J’examine ensuite deux situations tirées des terrains cités plus haut, et je montre comment l’institution peut menacer le dialogue, mais aussi, la manière dont les personnes parviennent à maintenir une dialogicité malgré tout. Comme il est parfois difficile de faire des analyses fines de ce type de situations, je me tourne alors vers un exemple tiré de la littérature, et qui montre comment, même dans une situation institutionnelle totalitaire et donc monologisante, des personnes peuvent maintenir et déployer une très grande dialogicité.
   
Mots-clés Imagination, dialogue, litérature
   
Citation Zittoun, T. (2021). Art, imagination, et les limites du dialogue. In N. Muller Mirza, & M. Dos Santos Mamed (Eds.) Sur les frontières de la pensée. Contributions d'une approche dialogique et socioculturelle à l'étude des interactions en contexte. (pp. 51-70). Lausanne: Antipodes.
   
Type Chapitre de livre (Français)
Année 2021
Editeur Nathalie Muller Mirza, Marcelo Dos Santos Mamed
Titre du livre Sur les frontières de la pensée. Contributions d'une approche dialogique et socioculturelle à l'étude des interactions en contexte
Editeur commercial Antipodes (Lausanne)
Pages 51-70
Liée au projet Imagination