Login
Encourager la réflexion en chirurgie robotique : l’autoconfrontation croisée comme instrument de développement du travail interprétatif dans un environnement technologique complexe

Laura Seppänen, Laure Kloetzer & J. Riikonen

Résumé Cet article rend compte d’une recherche réalisée avec des chirurgiens finlandais autour de la chirurgie robotique (ablation de la prostate). Elle s’appuie sur l’approche méthodologique des autoconfrontations croisées (Clot et al., 2000), enrichie par les travaux de Leena Norros autour de
l’orientation interprétative au travail dans les environnements technologiques complexes (Norros et al., 2015). Cette intervention vise à encourager le développement de la réflexion productive (Boud et al., 2006). Dans ce papier, nous commentons deux séquences où cette réflexion productive est à l’œuvre. Ces deux séquences présentent un cas intéressant de double stimulation : dans ces dialogues, l’observation détaillée de la vidéo et la discussion entre les chirurgiens sont motivées par la présence de « marges positives », c’est-à-dire, une information médicale sur la présence résiduelle (ou non) de
cellules cancéreuses, qui est disponible a posteriori dans le dossier du patient et oriente la démarche d’investigation. L’article s’appuie sur la puissance de cette double stimulation dans le dispositif des autoconfrontations croisées pour esquisser une méthode d’apprentissage qui encourage la réflexion productive et l’orientation interprétative au travail
   
Mots-clés Double stimulation ; Interprétation ; Réflexion productive ; Chirurgie robotique ; réflexivité ; Autoconfrontations croisées
   
Citation Seppänen, L., Kloetzer, L., & Riikonen, J. (2017). Encourager la réflexion en chirurgie robotique : l’autoconfrontation croisée comme instrument de développement du travail interprétatif dans un environnement technologique complexe. Psychologie du travail et des organisations, 23, 117-136.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 29-1-2017
Nom du périodique Psychologie du travail et des organisations
Volume 23
Pages 117-136