Login
L'imaginaire dans l'enseignement des sciences
Responsable du projet Sheila Padiglia
   
Directeur de la thèse Anne Nelly Perret Clermont
   
Résumé Il semblerait selon certains que l'imaginaire n'a pas sa place dans la salle de classe, et moins encore dans une classe de sciences, est-ce bien ainsi? Lors de l'apprentissage d'une branche scientifique ou lors d'une discussion sur un thème lié aux sciences ne doit-on pas au contraire se rendre compte que l'imaginaire entre en jeu et qu'il a peut-être un rôle à jouer dans certaines difficultés d'apprentissage? Sartre a écrit que « l'imaginaire représente à chaque instant le sens implicite du réel », il est donc là pour « filtrer » ce que nous comprenons du monde. Les branches scientifiques sont de nos jours en difficulté, car de moins en moins d'élèves s'y intéressent, ne doit-on pas chercher au sein de l'imaginaire « social », de ce qui se transmet en classe, dans les familles, dans les musées, dans les discours ambiants qui circulent consciemment et/ou inconsciemment, une raison de ce qui se passe en classe, des difficultés que les élèves rencontrent face aux disciplines scientifiques ? C'est à ce genre de questions qu'essaiera de répondre la thèse de Sheila Padiglia (sheila.padiglia@unine.ch) au travers des diverses informations qui circulent dans notre société sur la science et les scientifiques, ainsi qu'aux travers d'entretiens et de recherche en classe.
   
Mots-clés Imaginaire, sciences, interactions sociales en classe, enseignement, représentations
   
Type de projet Recherche de thèse
Domaine de recherche psychologie socio-culturelle de l'apprentissage
Etat Terminé
Début de projet 1-1-2016
Fin du projet 1-1-2017
Autre information Sous la Directions du Prof. Anne-Nelly Perret-Clermont
Contact Sheila Padiglia