Login
INFO-RSN. Circulation et partage des informations sur les réseaux socionumériques et transformations du journalisme
Responsable du projet Arnaud Mercier
Nathalie Pignard Cheynel
   
Collaborateur Laura Amigo
Dario Compagno
Alan Ouakrat
   
Partenaire Romain Badouard
Magali Bigey
Brigitte Sebbah
Justine Simon
Bénédicte Toullec
   
Résumé Ce projet étudie les nouvelles formes de consommation d’informations des internautes sur les réseaux socionumériques (RSN) ainsi que les pratiques journalistiques (notamment les formats innovants) qui y sont associées. Il s’agit de mettre en évidence les voies de circulation, et les facteurs d’appropriation et de partage des articles issus des sites de presse. Nous entendons saisir cette problématique selon deux axes complémentaires, tant dans leur dimension scientifique que méthodologique.

1) Ce premier niveau concerne le recueil et l’exploitation d’un corpus de données de masse publiques, extraites des RSN (principalement Twitter et à titre exploratoire et complémentaire Facebook, Google +, LinkedIn et Pinterest) faisant mention de liens vers des informations produites par une trentaine de sites d’information retenus pour l’étude. L’exploitation de ce corpus amènera à identifier les particularités des informations mises en circulation sur les RSN (thématiques, format, temporalité, etc.) ainsi que les logiques sociales (notamment d’influence) afférentes.
L’un des enjeux de ce premier axe est également de créer des outils de visualisation dynamiques et interactifs permettant de mettre au jour les voies et logiques de la circulation au cœur des réseaux socionumériques et de repérer leurs possibles régularités sous forme de modélisation. Grâce à une coopération entre chercheurs en sciences de l’information et de la communication et en informatique, nous procéderons à l’extraction de connaissances par des procédés de visualisation interactive, adaptés aux données, afin de mettre en évidence des aspects jusque-là indécelables et de permettre une utilisation novatrice des données manipulées. Ce « design » des données permettra de mieux hiérarchiser, de donner à voir, et d’accéder à l'information pertinente au cœur de nos données multidimensionnelles. En ce sens, le projet INFO-RSN entend s’inscrire dans le débat épistémologique et méthodologique désormais ouvert pour les humanités numériques.

2) En parallèle, nous mènerons une analyse des usages et pratiques de production, de consommation et de partage des informations sur les RSN. Ce travail s’inscrit dans le prolongement des travaux conduits depuis deux ans au sein de notre Observatoire du webjournalisme sur l’insertion de la production journalistique sur les RSN. Cette compréhension des usages « en train de se faire », qui ouvre des perspectives d’analyse complémentaires à l’étude des « traces », s’appuie sur des méthodologies qualitatives que nous appliquerons à deux terrains :

* un panel d’internautes, qui seront suivis pendant toute la durée du projet, et interrogés (en focus group notamment) sur leurs usages – et non-usages – des RSN pour s’informer. On étudiera dans le détail le poids de la variable « communauté d’intérêt » (préalable ou constituée grâce aux RSN) dans les mises en circulation et en partage d’articles issus des sites d’information.

* les rédactions de médias d’information généralistes nationaux. Les pratiques des journalistes et des médias sont bouleversées par ces nouveaux modes de consommation de leurs productions. On interrogera donc les formats d’écriture (comme le live-blogging) et les modalités de présence et d’action sur les RSN, en interrogeant la pression à l’innovation que porte ce contexte nouveau.

INFO-RSN est, par ses ambitions, un projet pluridisciplinaire. Il associe un laboratoire de sciences de l’information et de la communication (le CREM), un laboratoire d’informatique (LCOMS, spécialisé notamment en modélisation et optimisation), et une PME innovante (Semiocast, experte dans l’étude des conversations sociales en ligne et des comportements d’internautes). Déjà trois sites d’information (NouvelObs, FranceInfo, Métro) se sont déclarés intéressés à être associés au projet pour conduire des études ponctuelles et approfondies grâce au partage des données confidentielles issues de leur plateforme.
   
Mots-clés réseaux sociaux, Twitter, Facebook, information, pratiques informationnelles, journalisme, médias
   
Type de projet Recherche fondamentale
Domaine de recherche Journalism studies
Source de financement Agence nationale de la recherche (France)
Etat Terminé
Début de projet 1-2-2014
Fin du projet 30-3-2017
Budget alloué 299'847€
Contact Nathalie Pignard-Cheynel