Voici les éléments 1 - 10 sur 16
  • Publication
    Accès libre
    Drought-Induced Human Displacement in Turkey
    (2019)
    Delju, Amir H.
    ;
    ;
    Rebebez, Martine
    ;
    Ceylan, Abdullah
    This paper analyses the correlation between drought spells, using the Standardized Precipitation Index and internal migration in rural communities in Turkey between 2007 and 2015. It aims to assess the quantified and evidencebased relationship between the compound effect of drought and migration in Turkey. As the correlation coefficient between the SPI and the Rate of Net Migration showed direct links between drought and internal migration, we arranged the twelve statistical regions of Turkey into three groups: a) magnet for migrants, b) neutral regions, and c) sources of out-migration. Based on the review of reference materials, it appeared that economy and security were the most powerful nonclimate factors that affected migration. In our analysis, we demonstrate that the impact of drought varies across the country depending on each region’s climate pattern, socio-economic situation, security, and stability. The net impact of drought and climate variability on migration in Turkey is determining, yet not absolute. It hides behind non-climatic elements, some of which appear as strong drivers for migration. The study also revealed that in the regions where security was not an issue, wet periods coincided with a lower flow of out-migration from rural areas. Finally, we have noted that the economic diversification of Turkey presents attractive opportunities and thus affects the preferred choice of rural emigrants for internal displacement.
  • Publication
    Accès libre
    International Students: Switzerland’s Ideal Highly Skilled Migrants?
    International students are viewed by many countries as ideal immigrants: having studied at a local institution, they are assumed to better perform in the highly skilled labor market than internationally educated migrants. A global race for talent is thus going on, and several countries are putting policies in place to attract international students. Switzerland has also introduced policies to facilitate the stay of students from non-EU countries after graduation. Do they reach the desired goal?
  • Publication
    Accès libre
    The Global Race for Talent in Switzerland. How to Explain Migration Policy Liberalisation to Allow International Students Staying after Graduation?
    Since the 1990s, Swiss immigration policies have placed more restrictions on non-EU nationals living and working in Switzerland. However, in 2011, based on the initiative of university professor and parliamentarian Jacques Neirynck, the Swiss Parliament approved a new law facilitating the admission and integration of non-EU nationals with a Swiss university degree. How can this policy openness in times of closure be explained? To address this question we examined the narratives crafted by Swiss parliamentarians during the parliamentarian debate - both in favour of and against the draft bill. The main methods used were qualitative analysis of the minutes of parliamentarian debates and in-depth interviews with key political actors. In light of our results, we propose a threedimensional approach to explain why immigration policy liberalisation occurs: (a) the effectiveness of the narratives crafted by policy elites to convince parliamentarians, (b) the appropriate conditions created by the temporal and geographical context, and (c) the biographical capacity of the policy initiators to effect policy change. Emerging from this multi-dimensional approach is a unique perspective of analysis which can be used to understand policy change in migration studies.
  • Publication
    Accès libre
    La migration dans le réseau d’interdépendances globales
    La Suisse évolue dans un monde de plus en plus interconnecté. Les conséquences du changement climatique, quand bien même éloignées géographiquement, peuvent donc affecter très concrètement la société suisse, notamment en matière de sécurité et de développement. La migration compte parmi les principaux mécanismes à l’oeuvre qui relient la Suisse à ce phénomène d’envergure mondiale.
  • Publication
    Accès libre
    Nomen est omen: Quand s'appeler Pierre, Afrim ou Mehmet fait la différence
    Très forte discrimination à l’embauche pour les «secondos»

    Il ne fait pas bon être Turc ou Yougoslave albanophone en Suisse à la recherche d’un emploi, même si on a un permis C. Mis en concurrence avec un jeune Helvète sorti de la même école au bénéfice d’un CFC identique, les candidats immigrés ont moins de chances de décrocher un emploi. 24% pour les Yougoslaves albanophones en Suisse romande sont ainsi discriminés, 30% des Turcs en Suisse alémanique et même 59% des Yougoslaves albanophones dans cette partie du pays. Ces taux sont nettement plus élevés que ceux observés dans d’autres pays européens, notamment l’Allemagne. A compétences égales, ayant effectué toute leur scolarité en Suisse, les jeunes d’origine immigrée provenant des pays hors Union européenne sont clairement mis de côté.

    C’est ce que démontre cette étude scientifique, financée par le Fonds national de la recherche dans le cadre du PNR 43, réalisée par Rosita Fibbi et Bülent Kaya du Forum suisse pour l’étude des migrations et de la population (SFM) et Etienne Piguet, professeur à l’Université de Neuchâtel. L’enquête, réalisée en 2002 et 2003, est basée sur la méthode semiexpérimentale mise au point par l’Organisation Internationale du Travail et déjà utilisée dans nombre de pays européens. Les chercheurs ont répondu avec des postulations fictives à des offres d’emploi réelles parues dans la presse. Ils ont ensuite comparé, pour chaque cas, la réponse obtenue par le candidat suisse avec celle obtenue par le jeune homme d’origine immigrée., Starke Diskriminierung jugendlicher «Secondos» bei der Stellensuche

    Es ist nicht von Vorteil, auf Stellensuche in der Schweiz Türke oder albanischsprechender Jugoslawe (aus dem Kosovo) zu sein – selbst wenn man Inhaber einer C-Bewilligung ist. In Konkurrenz mit einem jungen Schweizer, der dieselbe Schulbank gedrückt und dieselbe Lehre erfolgreich absolviert hat, haben eingewanderte Kandidaten weniger Chancen, eine Arbeitsstelle zu finden. 24% der albanischsprechenden Jugoslawen werden in der Westschweiz auf ihrer Stellensuche diskriminiert; in der Deutschschweiz sind es gar 59% sowie 30% unter den jungen Türken. Diese Prozentsätze sind bedeutend höher als die aus anderen europäischen Ländern wie zum Beispiel Deutschland. Jugendliche mit Migrationshintergrund, die nicht aus der Europäischen Union stammen, werden trotz gleicher Fähigkeiten und identischem Curriculum klar benachteiligt.

    Dies belegt diese wissenschaftliche Untersuchung, finanziert vom Schweizerischen Nationalfonds (SNF) im Rahmen des NFP 43. Sie wurde durchgeführt von Rosita Fibbi und Bülent Kaya vom Schweizerischen Forum für Migrations- und Bevölkerungsstudien (SFM) sowie von Etienne Piguet, Professor an der Universität Neuenburg. Die Studie, die zwischen 2002 und 2003 realisiert wurde, beruht auf der semiexperimentellen Methode, die von der Internationalen Arbeitsorganisation (ILO) bereits in einer Reihe europäischer Länder angewandt worden ist. Die Forscher und Forscherinnen haben mit fiktiven Bewerbungen auf reelle Stellenangebote in der Presse geantwortet. Sie haben sodann die Antworten auf eine Schweizer Kandidatur mit jenen verglichen, die auf Bewerbungen jugendlicher Secondos erfolgt waren.
  • Publication
    Accès libre
    Changements environnementaux et migrations dans les pays en développement
    Quel est l’impact des changements environnementaux et en particulier du réchauffement climatique sur les flux migratoires dans les pays en développement? La plupart des études permettent de conclure que la Suisse ne sera pas submergée par de grandes vagues de réfugiés environnementaux. Les mouvements de population déclenchés par des facteurs climatiques ont lieu avant tout sur de courtes distances – à l’intérieur d’Etats et, dans une moindre mesure, entre Etats voisins. Les défis pour la Suisse se situent principalement au niveau de l’aide sur place.
  • Publication
    Accès libre
    Migrations et changements climatiques
    (2010) ;
    Pécoud, Antoine
    ;
    de Guchteneire, Paul
    Cet article propose un tour d’horizon des débats relatifs aux possibles conséquences migratoires du changement climatique. Après un bref historique, nous examinons l'impact sur les migrations des trois principaux facteurs environnementaux liés aux changements climatiques (cyclones tropicaux, fortes pluies et inondations ; sécheresses et désertification ; élévation du niveau de la mer). Les questions fondamentales que soulève la relation entre changement climatique et migration sont ensuite abordées: la multicausalité des dynamiques migratoires, les déterminants sociaux de la vulnérabilité, la diversité des types de migration et la méthodologie. Les implications analytiques et politiques des différents termes et notions utilisés par les chercheurs sont ensuite discutées, ce qui amène à aborder le cadre juridique des migrations environnementales et la responsabilité des États. La dernière section traite des orientations futures envisageables aux plans analytique et normatif.Cet article propose un tour d’horizon des débats relatifs aux possibles conséquences migratoires du changement climatique. Après un bref historique, nous examinons l'impact sur les migrations des trois principaux facteurs environnementaux liés aux changements climatiques (cyclones tropicaux, fortes pluies et inondations ; sécheresses et désertification ; élévation du niveau de la mer). Les questions fondamentales que soulève la relation entre changement climatique et migration sont ensuite abordées: la multicausalité des dynamiques migratoires, les déterminants sociaux de la vulnérabilité, la diversité des types de migration et la méthodologie. Les implications analytiques et politiques des différents termes et notions utilisés par les chercheurs sont ensuite discutées, ce qui amène à aborder le cadre juridique des migrations environnementales et la responsabilité des États. La dernière section traite des orientations futures envisageables aux plans analytique et normatif.
  • Publication
    Accès libre
    La volonté de migrer. Etat des lieux théorique
    (2010) ;
    de Coulon, Giada
    Nous procédons dans cet article à une synthèse des réflexions théoriques au sujet de la prise de décision migratoire en mentionnant les principaux travaux de référence. Nous distinguons deux familles théoriques: les approches classiques et plus récentes de la théorie des migrations d'une part, les théories de la prise de décision issues de la psychologie sociale qui restent peu connues dans le champ de la recherche sur les migrations en général d'autre part. L'originalité de la présente démarche est de faire converger autour d'un même questionnement ces deux champs de recherche usuellement distincts et de tenter de combiner dans un cadre théorique cohérent de multiples échelles d'analyse allant des caractéristiques personnelles aux éléments structurels extérieurs ayant une influence sur la décision ou l'intention de migrer. Il s’agit de combler d'une part, la non-prise en compte dans la littérature de synthèse sur les théories migratoires de tout une série de théories ne relevant pas directement du corpus des migration studies, en particulier, les théories de psychologie sociale et de géographie culturelle, d'autre part l'inexistence de synthèses théoriques récentes en langue française. Finalement, nous proposons de considérer le pluralisme théorique comme étant la meilleure approche dans ce champ thématique, compte tenu du stade d'avancement de la recherche au sujet des migrations, caractérisée par une abondance théorique et un déficit empirique.
  • Publication
    Accès libre
    Migrations contemporaines
    (Neuchâtel : Alphil, 2009) ;