Voici les éléments 1 - 2 sur 2
Pas de vignette d'image disponible
Publication
Accès libre

Négociations autour de deux grands projets urbains en Suisse

2011, Theurillat, Thierry, Crevoisier, Olivier

Cet article aborde deux phénomènes marquant de la production urbaine, la financiarisation d’une part et le développement durable d’autre part, qui ont été peu traités en géographie urbaine. Plus particulièrement, en mettant en perspective la durabilité et la financiarisation telles qu’elles se réalisent dans le construit urbain, il développe la thèse de l’apparition de nouvelles formes de négociations portées par les promoteurs des projets urbains qui, selon les contextes, forment des coalitions avec d’autres acteurs, publics ou privés. Directement impliqués dans les négociations auprès des financiers et des acteurs urbains locaux, ils deviennent des acteurs ancreurs capables d’évaluer et de traduire les multiples dimensions d’un projet et certains enjeux de durabilité en termes financiers de manière à ce que l’ancrage du capital dans la ville puisse se réaliser. Parallèlement, la problématisation de la durabilité dépend beaucoup de la capacité des acteurs locaux, privés et publics, à se mobiliser et à négocier avec les promoteurs des projets urbains. Cette thèse est illustrée par la comparaison de deux grands projets immobiliers emblématiques en Suisse, achetés par des institutions financières.

Pas de vignette d'image disponible
Publication
Accès libre

La durabilité d’un objet financiarisé : le cas de Sihlcity à Zurich

2010, Theurillat, Thierry, Crevoisier, Olivier

En combinant plusieurs affectations, les grands objets urbains tels que les complexes multifonctionnels privés (centre commercial et de loisirs) ou publics-privés (stades de sport et centre commercial) qui se sont récemment multipliés en Suisse peuvent contribuer à la construction de « la ville sur la ville. » Parallèlement à ces changements d’ordre technique, on assiste également à l’intervention croissante d’investisseurs institutionnels dans le financement et la propriété de ces complexes. Cet article a pour objectif de montrer comment l’intervention de nouveaux acteurs financiers modifie la production de la durabilité dans le cas d’objets urbains. Plus spécifiquement, cela consiste à développer un cadre conceptuel qui permet d’appréhender en situation les relations entre financiarisation, durabilité et territoire. Ce cadre conceptuel est ensuite appliqué dans l’analyse du plus grand complexe multifonctionnel de Suisse qui a été acheté par des acteurs financiers.