Login

Publications

Titre  
 
Livres
Lamiroy, B., Klein, J., Labelle, J., Leclère, C. ., Meunier, A., & Rossari, C. (2010). Les expressions verbales figées de la francophonie. Les variétés de Belgique, de France, du Québec et de Suisse. Paris: Ophrys.
   
Rossari, C., Beaulieu Masson, A., Cojocariu, C., & Ricci, C. (2007). Les moyens détournés d'assurer son dire. Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne: Presses de l'Université de Paris-Sorbonne.
   
Rossari, C., Beaulieu Masson, A., Cojocariu, C., & Razgouliaeva, A. (2005). Les états de la question. Fribourg: Éditions Nota bene.
   
Rossari, C., Beaulieu Masson, A., Cojocariu, C., & Razgouliaeva, A. (2004). Autour des connecteurs. Réflexions sur l'énonciation et la portée. Berne: Lang.
   
Rossari, C. (2000). Connecteurs et relations de discours : des liens entre cognition et signification. Nancy,: Presses Universitaires de Nancy.
   
Rossari, C. (1994). Les opérations de reformulation: analyse du processus et des marques dans une perspective contrastive français - italien (1997 ed.). Berne: Lang.
   
Livres édités
Rossari, C., Ricci, C., & Spiridon, A. (Eds.). (2009). Grammaticalization and Pragmatics, Facts, Approaches, Theoretical Issues (Vol. 5). Bingley, UK: Emerald Group Publishing Limited.
   
Chapitres de livres
Rossari, C. (2017). La présupposition discursive dans les structures concessives. In A. Biglari et M. Bonhomme. La Présupposition entre théorisation et mise en discours. (pp. XXX-XXX). Paris: Editions Garnier.
   
Rossari, C., Ricci, C., & Siminiciuc, E. (2017). Les valeurs rhétoriques du futur en français, italien et roumain. In L. Baranzini, L. De Saussure, & J. P. Sánchez Méndez (Eds.) Le futur dans les langues romanes. (pp. XXX-XXX). Berne: Peter Lang.
   
Rossari, C. (2016). L’approbation dans un dialogue devient-elle une concession dans un monologue ? Etude de certes, en effet, effectivement, d’accord, OK. In L. Sarda, D. Vigier et B. Combettes (eds.) Connexion et indexation. Ces liens qui tissent le texte. Mélanges pour Michel Charolles.. (pp. 209-222). Paris: Armand Colin.
   
Rossari, C. (2015). Une concession implique-t-elle une opposition ?. In A. Ferrari, L. Lala, R. Stojmenova, Testualità. Fondamenti, unità, relazioni. Atti del Convegno Internazionale di Studi di Linguistica testuale.. (pp. 189-203). Firenze: Franco Cesati.
   
Rossari, C., & Gachet, F. (2014). Parenthetical verbs as a challenge for discourse units. In Discourse Segmentation in Romance Languages. (pp. 95-120). Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins.
   
Rossari, C. (2014). How does a concessive value emerge?. In Pragmatic markers from Latin to Romance languages. (pp. 237-260). Oxford: Oxford University Press.
   
Rossari, C. (2012). Euphémisme et litote en tant que phénomènes énonciatifs : le cas du conditionnel et de il paraît que. In Études pragmatico-discursives sur l'euphémisme, STUDIEN ZUR ROMANISCHEN SPRACHWISSENSCHAFT UND INTERKULTURELLEN KOMMUNIKATION. (pp. 135-152). Francfort sur le Main: Peter Lang.
   
Rossari, C. (2011). L'émergence de constructions nominales comme marqueurs de discours. In Marqueurs discursifs et subjectivité. (pp. 51-70). Rouen: Presses Universitaires de Rouen et du Havre.
   
Rossari, C. (2011). Sites périphériques et traces de dialogisme. In Du système linguistique aux actions langagières. Mélanges en l'honneur d'Alain Berrendonner. (pp. 427-442). Bruxelles: De Boeck-Duculot.
   
Rossari, C. (2011). La litote est-elle 'trahie' par le sens de sa négation ?. In A. Horak (Ed.) La Litote. Hommage à Marc Bonhomme. (Vol. 96, pp. 115-125). Suisse, Bern: Peter Lang.
   
Rossari, C. (2010). Note sur quelques expressions voulant dire coûter cher. In Les tables, la grammaire du français par le menu (hommage à Christian Leclère). (Vol. 6, pp. 341-349). Louvain-la-Neuve: Presses Universitaires de Louvain.
   
Rossari, C. (2010). Note sur les structures paratactiques bipartites avec un impératif suivi d'une assertion. In La Parataxe. (pp. 47-60). Berne: Peter Lang.
   
Rossari, C., Cojocariu, C., Ricci, C., & Spiridon, A. (2009). The polysemy of devoir: a contrastive and diachronic analysis. In Grammaticalization and Pragmatics, Facts, Approaches, Theoretical issues. (pp. 115-136). Bingley, UK: Emerald Group Publishing Ltd..
   
Rossari, C. (2008). Le fonctionnement dialogique de quelques connecteurs argumentatifs. In L'énonciation dans tous ses états. Mélanges offerts à Henning Nølke à l'occasion de ses soixante ans. (pp. 361-375). Bern: Peter Lang.
   
Rossari, C. (2007). Parataxe et coordination. In La coordination. (pp. 127-139). Rennes: Presses Universitaires de Rennes.
   
Rossari, C. (2006). Formal properties of a subset of discourse markers: connectives. In K. Fischer (Ed.) Approaches to Discourse Particles. (Vol. 1, pp. 299-314). Germany: Elsevier.
   
Rossari, C., & Razgouliaeva, A. (2005). Introduction aux États de la question. In Les états de la question. (pp. 7-16). Québec: Nota Bene.
   
Rossari, C. (2005). Les questions totales : une évocation d'un état de connaissance de l'autre. In Les états de la question. (pp. 173-189). Québec: Nota Bene.
   
Rossari, C. (2005). Formal properties of a subset of discourse markers : connectives. In Approaches to discourse particles , STUDIES IN PRAGMATICS 1. (pp. 299-314). Amsterdam: Elsevier.
   
Rossari, C. (2004). Parentheticals as Conventional Implicatures. In Handbook of French Semantics. (pp. 211-229). Stanford: CSLI.
   
Rossari, C. (2003). L'expression des attitudes et les opérateurs de cause. In Le français d'hier et d'aujourd'hui : syntaxe et sémantique. (pp. 35-53). Madrid: THÉLÈME.
   
Rossari, C. (2002). Interprétation épistémique et causalité : compatibilité et incompatibilité. In Macro-syntaxe et macro-sémantique. (pp. 285-300). Berne: Peter Lang.
   
Rossari, C. (2002). Mais que sont donc les mots du discours. In Les facettes du dire. Hommage à Oswald Ducrot. (pp. 283-296). Paris: Kimé.
   
Rossari, C. (2001). Les enjeux d'une étude des contraintes imposées par les marques relationnelles. In L'infinito & oltre.. (pp. 419-437). Odense: Odense University Press.
   
Rossari, C., & Jayez, J. (2000). The Semantics of pragmatic connectives in tree adjoining grammar. The French donc example. In Tree Adjoining Grammars. (pp. 249-269). Stanford: CSLI.
   
Rossari, C. (1999). Par exemple : une procédure d'exemplification par la preuve. In Ordre et distinction dans la langue et le discours. (pp. 461-478). Paris: Champion.
   
Rossari, C. (1998). Pragmatic Connectives As Predicates. In Predicative forms in natural language and lexical knowledge bases. (pp. 285-319). Dordrecht: Kluwer.
   
Rossari, C. (1996). Les marques de la consécution : propriétés communes et distinctives à la lumière de donc, de ce fait, et il en résulte que. In Dépendance et intégration syntaxique ; subordination, coordination, connexion. (pp. 271-283). Tübingen: Niemeyer.
   
Rossari, C. (1993). Problèmes posés par la traduction français-italien des connecteurs de fait et en fait. In Actes du XXème Congrès International de Linguistique et Philologie Romanes. (pp. 69-80). Basel: Francke Verlag.
   
Rossari, C. (1989). « Analyse contrastive en français et en italien de l'adverbial enfin. In Modèles du discours. (pp. 215-223). Berne: Peter Lang.
   
Articles de périodiques
Rossari, C., & Ricci, C. (2017). Les groupes prépositionnels avec conséquent/conseguente et conséquence/conseguenza et leur usage de connecteur. Une approche combinée quantitative et qualitative permet-elle de dégager des régularités ?. Langages, XX, XXX-XXX.
   
Rossari, C. (2016). Les fluctuations de sens dans quelques formes modales à la lumière d’une approche quantitative et qualitative. Studii de lingvistica(6), 127-142.
   
Ricci, C., Rossari, C., & Siminiciuc, E. (2016). La représentation des sens modaux dans trois langues romanes : le français, l’italien et le roumain. Du qualitatif au quantitatif et retour. Syntaxe et Sémantique, 17, 93-113.
   
Rossari, C. (2016). La concession sans opposition à la lumière de la théorie argumentative de la polyphonie. Verbum, XXXVIII, 151-168.
   
Badiou-Monferran, C., & Rossari, C. (2016). Donc et la complétion du discours. Le français moderne, XXX(XXX), XXX-XXX.
   
Rossari, C. (2013). Phénomènes énonciatifs et argumentation dans les brochures du Conseil fédéral suisse sur les votations populaires. L’argumentation dans le discours politique, 10, X-X.
   
Barbet, C., De Saussure, L., Dendale, P., Van Bogaert, J., Vetters, C., Rossari, C., Kronning, H., De Mulder, W., & Caudal, P. (2012). Modalité et évidentialité en français. LANGUE FRANÇAISE, 173.
   
Rossari, C. (2012). Valeur évidentielle et/ou modale de faut croire, on dirait et paraît. Langue française, 173(in C. Barbet \& L. de Saussure (eds). Modalité et évidentialité en français), 65-81.
   
Rossari, C. (2012). The evidential meaning of modal parentheticals. JOURNAL OF PRAGMATICS, B, Cornillie & P. Pietrandrea (eds.), 44, 2183-2193.
   
Rossari, C. (2011). Grammaticalization and persistence phenomena. Acta Linguistica Hafniensia. International Journal of Linguistics, 38(1), 161-179.
   
Rossari, C. (2011). Grammaticalization and persistence phenomena in two hybrid discourse markers — la preuve and regarde. Acta Linguistica Hafniensia: International Journal of Linguistics, 1(38), 161-179.
   
Rossari, C. (2009). Introduction to Grammaticalization and Pragmatics: facts, approaches, theoretical issues. STUDIES IN PRAGMATICS, 5, 115-136.
   
Rossari, C. (2009). Le conditionnel dit épistémique signale-t-il un emprunt ?. Tranel (Travaux neuchâtelois de linguistique), 51, 75-96.
   
Rossari, C. (2008). Constructions of the type la cause, la raison, la preuve + utterance: Grammaticalization, pragmaticalization, or something else ?. Journal of Pragmatics, 40(8), 1435-1454.
   
Rossari, C. (2008). Les degrés de grammaticalisation du groupe préposition + quoi anaphorique. Langue française, 158, 86-102.
   
Rossari, C. (2007). Structures dialogiques, figement et grammaticalisation. CAHIERS DE LEXICOLOGIE, 19(2), 195-207.
   
Rossari, C. (2007). Aux frontières de la consécution et de la reformulation : le cas de conclusion et de en conclusion. RECHERCHES LINGUISTIQUES, 29, 19-34.
   
Rossari, C., Cojocariu, C., Ricci, C., & Spiridon, A. (2007). Devoir et l'évidentialité en français et en roumain. Discours [revue en ligne], 0(1), X-X.
   
Rossari, C. (2006). Après tout : une forme de temporalité énonciative. Chronos, 15, 91-104.
   
Rossari, C. (2005). Cela dit : un marqueur de prise de conscience. Langues et langage, 12, 87-101.
   
Rossari, C. (2005). Le leurre des significations lexicales. L'exemple de la preuve. Revue Romane, 40(1), 67-80.
   
Rossari, C., & Carel, M. (2005). Attitudes ou contenus ?. Revue Romane, 40(1), 1-4.
   
Mosegaard Hansen, M. B., & Rossari, C. (2005). The evolution of pragmatic markers. Journal of Historical Pragmatics, 6(2), 177-187.
   
Rossari, C. (2004). Le système de la justification en français. Cahiers Ferdinand de Saussure, 57, 161-184.
   
Rossari, C., & Razgouliaeva, A. (2004). Comment utilise-t-on les actes illocutoires dans les enchaînements monologiques et dans les enchaînements dialogiques ?. Cahiers de linguisqiue française, 26, 45-66.
   
Rossari, C., & Lefeuvre , F. . (2004). Sans quoi : une procédure de justification a contrario purement anaphorique. Travaux de linguistique, 49, 81-93.
   
Rossari, C., & Klein, J. R. (2003). Figement et variations en français de Belgique, de France, du Québec et de Suisse. Lingvisticae investigationes, 26(2), 203-214.
   
Rossari, C. (2002). Les adverbes connecteurs : vers une identification de la classe et des sous-classes. Cahiers de linguistique française, 24, 11-43.
   
Rossari, C., & Jayez, J. (2001). The Discourse Level Sensitivity of Consequence Discourse Markers in French. COGNITIVE LINGUISTICS, 12(3), 275-290.
   
Rossari, C. (2001). Les relations de discours: Approches rhétoriques, approches pragmatiques et approches sémantiques. Verbum, XXIII(1), 59-72.
   
Rossari, C., & Jayez, J. (2000). Du coup et les connecteurs de conséquence dans une perspective dynamique. LINGVISTICAE INVESTIGATIONES, 23, 303-326.
   
Rossari, C. (2000). Reformulation et révision. Le cas de de toute façon, quoi qu'il en soit, enfin et disons. Discurso y sociedad, 2(4), 109-138.
   
Jayez, J., & Rossari, C. (1999). La portée sémantique d'un connecteur pragmatique. CAHIERS DU CENTRE DE L'INSTITUT DE LINGUISTIQUE DE LOUVAIN, 25, 63-76.
   
Rossari, C. (1999). Pour une approche lexicale des relations de discours. REVUE DE SEMANTIQUE ET PRAGMATIQUE, 5, 57-73.
   
Rossari, C. (1999). Les relations de discours avec ou sans connecteurs. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 21, 181-192.
   
Rossari, C., & Jayez, J. (1998). Du coup. Un connecteur situationnel. PRAGMATICS, 5, 290-299.
   
Rossari, C. (1998). Analyse contrastive, grammaticalisation et sémantique des connecteurs. Travaux de Linguistique, 36, 115-126.
   
Rossari, C., & Jayez, J. (1997). Connecteurs de conséquence et portée sémantique. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 19, 233-265.
   
Rossari, C. (1996). Considérations sur la méthodologie contrastive français-italien à propos de locutions adverbiales fonctionnant comme connecteurs. ETUDES ROMANES, 35, 55-68.
   
Rossari, C. (1996). 'Si j'étais une pauvre paysanne' ou les difficultés pragmatiques dans l'argumentation orale des apprenants FLE : les apports d'une approche pluridimensionnelle. MULTILINGUA, 15(4), 373-395.
   
Rossari, C. (1996). Donc et les consécutifs. Des systèmes de contraintes différentiels. LINGVISTICAE INVESTIGATIONES, XX(1), 117-143.
   
Rossari, C. (1996). Identification d'unités discursives : les actes et les connecteurs. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 18, 157-177.
   
Rossari, C. (1995). Du monologique au dialogique, du narratif au discursif : continuum ou rupture ? L'examen d'échanges narrativisés. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 16, 193-210.
   
Rossari, C. (1994). De donc à dunque et quindi : les connexions par raisonnement inférentiel. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 15, 7-49.
   
Rossari, C. (1994). Homogénéité et hétérogénéité : la dimension compositionnelle dans l'ouverture de Jacques Le Fataliste. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 15, 275-296.
   
Rossari, C. (1993). A propos de l'influence de la composition morphologique d'une locution sur son fonctionnement sémantico-pragmatique. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 14, 151-171.
   
Rossari, C. (1992). De l'exploitation de quelques connecteurs reformulatifs dans la gestion des articulations discursives. Pratiques, 75, 111-125.
   
Rossari, C. (1992). Essai d'analyse linguistique d'un texte littéraire. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 13, 215-231.
   
Rossari, C. (1992). De fait, en fait, en réalité : trois marqueurs aux emplois inclusifs. Verbum, 3, 139-161.
   
Rossari, C. (1990). Projet pour une typologie des opérations de reformulation. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 11, 345-359.
   
Rossari, C. (1989). Des apports de l'analyse contrastive à la description de certains connecteurs reformulatifs du français et de l'italien. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 10, 193-214.
   
Rossari, C. (1989). Des apports de l'analyse contrastive à la description de certains connecteurs reformulatifs du français et de l'italien. CAHIERS DE LINGUISTIQUE FRANÇAISE, 10, 193-214.
   
Actes de congrès
Rossari, C. (2017, 29 March). « Serait-ce elle la coupable, o sarà invece lui ? » L’insinuation au moyen des questions en français et en italien: quelles formes pour quels effets ?. Paper presented at Colloque "Les interrogatives", Neuchâtel.
   
Rossari, C., Ricci, C., Hütsch, A., Salsmann, M., & Wandel, D. (2016, 7 June). Le pouvoir attracteur de mais sur le paradigme des adverbes épistémiques : du quantitatif au qualitatif. Paper presented at Colloque JADT 13èmes Journées internationales d’Analyse statistique des Données Textuelles, Nice.
   
Rossari, C., Ricci, C., & Salsmann, M. (2015, 10 December). Modal forms expressing probability and their combination with concessive sequences in French and Italian. Paper presented at Workshop on Corpus-Based Research in the Humanities (CRH).
   
Rossari, C., & Badiou-Monferran, C. (2013, 15 July). De la vitesse des changements linguistiques : peut-on modéliser le(s) rythme(s) des grammaticalisations ?. Paper presented at XXVIIe Congrès international de linguistique et de philologie romanes, Université de Nancy.
   
Présentations
Rossari, C. (2017). Sens modal et sens concessif des formes épistémiques dans le cadre d’une approche quantitative et qualitative. Presented at Université de Montpellier, Montpellier.
   
Rossari, C. (2017). Le sens énonciatif des adverbes épistémiques. Presented at Congrès international "Linguistically knotty. Current issues on sentences adverbs", Université de Bâle.
   
Rossari, C. (2017). Grammaticalisation des adverbes épistémiques et niveaux d'analyse. Presented at Journée hommage à la Prof. Béatrice Lamiroy, Chaire des langues romanes, Université de Leuven.
   
Rossari, C. (2017). Les trois niveaux d'analyse du sens modal: étude qualitative et quantitative. Presented at 7ème édition du colloque "Représentation du sens linguistique", Université de Sherbrooke.
   
Rossari, C. (2016). The influence of mais on the paradigm of epistemic adverbs: a qualitative and quantitative study. Presented at Polymnie Workshop Organisation Sylvain Pogodalla, Université de Lorraine.
   
Rossari, C. (2016). "Polyphonie" et "Linguistique outillée de corpus". Presented at Soutien de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) aux formations francophones ou partiellement francophones de niveau master, Université de Craiova.
   
Rossari, C., & Ricci, C. (2016). Les différents niveaux d’analyse des formes à valeur modale. L’exemple des temps verbaux et de l’adverbe peut-être. Presented at EHESS, Paris.
   
 
Page 1 de 2
*Format bibliographique : APA5