Login
Stendhal et le comique
Résumé Stendhal - le sait-on ? - a passé une bonne partie de sa vie à étudier l'art de Molière et à essayer d'écrire des comédies. Si ses tentatives de « comic bard » ont toutes échoué, elles ont néanmoins laissé des traces profondes dans son oeuvre, marquant en particulier ses romans. Les contributions réunies dans le présent ouvrage tirent les conséquences de l'intérêt manifesté par Stendhal pour toutes les formes de comique. Elles analysent l'empreinte de la comédie dans l'écriture romanesque, d'Armance à Lamiel, et la place du comique, ainsi que de catégories comme l'humour, l'ironie, l'autodérision, la satire, la parodie, la caricature ou le grotesque dans les écrits théoriques et autobiographiques de celui qui affirmait que « rien, ou presque rien, ne lui semblait valoir la peine qu'on en parle avec gravité ».
   
Mots-clés France, Siècle 19, Stendhal, Roman, Comique, Peinture, Satire, Anticléricalisme, Caricature, Autobiographie, Ironie, Humour, Egotisme, Parodie, Rire, Dialogue, Province, Grotesque, Molière, Michel-Ange, Espagnolisme, Ekphrasis
   
Citation Sangsue, D. (Ed.). (1999). Stendhal et le comique. Grenoble: ELLUG.
   
Type Livre édité (Français)
Année 1999
Editeur commercial ELLUG (Grenoble)