Login
Renforcement et dissociation des valeurs dans l'argumentation politique
Résumé Cet article s’interroge sur l’usage des valeurs dans l’argumentation politique. Cette dernière peut d’abord être le lieu d’un renforcement des valeurs et se rattacher en cela au genre épidictique de la rhétorique d’Aristote. Ce genre a été l’objet d’une longue dépréciation, puis, au XXe siècle, d’une « redécouverte » dont on retrace brièvement les étapes les plus marquantes. Le discours prononcé par le Général de Gaulle le jour de la capitulation allemande (8 mai 1945) est un exemple particulièrement frappant de rhétorique épidictique : il vise, par des procédures d’amplification, à exalter des valeurs prises dans leur dimension absolue et, ainsi, à rassembler une nation divisée et meurtrie. A l’inverse, l’argumentation politique implique bien souvent une dissociation des valeurs, ces dernières perdant alors leur caractère absolu. C’est ce cas de figure qu’illustre le débat parlementaire français de 1981 relatif à l’abolition de la peine de mort. Le droit à la vie, valeur extrêmement consensuelle in abstracto, se voit dissocié et réinterprété par les orateurs anti-abolitionnistes en fonction des buts que poursuit l’institution parlementaire.
   
Mots-clés amplification, argumentation, Charles de Gaulle, communauté, discours politique, dissociation des valeurs, épidictique, peine de mort, rhétorique, valeurs
   
Citation Herman, T. (2003). Renforcement et dissociation des valeurs dans l'argumentation politique. Pratiques, Didactique des valeurs, 9-28.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 2003
Nom du périodique Pratiques
Volume Didactique des valeurs
Pages 9-28