Login
L'arbitre face au droit suisse de la concurrence : une partition sans accord ni (position) dominante
Résumé "Au commencement était l’âge d’or, les 50 ans, l’âge accompli, l’âge auquel on devient mentor. C’est pour fêter le 20e anniversaire de ses 50 ans que certains qui ont eu la chance de bénéficier de son mentorat se sont rassemblés pour rendre hommage à Pierre Tercier. Venus d’Europe, d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique, praticiens ou académiciens, ils partagent tous une amitié avec celui auquel ils rendent aujourd’hui hommage.
La tradition veut qu’un tel hommage se rende au travers de Mélanges. La personnalité de Pierre Tercier imposait de revisiter le genre. Ainsi est né ce Concerto arbitral en trois mouvements pour Pierre Tercier – Témoignage d’une jeunesse sous influence tercierienne. Le premier mouvement, Allegro scerzando, est un hommage au sens de l’humour de Pierre ; le deuxième mouvement, Adagio ma non troppo, un hommage à l’académicien ; le troisième et dernier mouvement, Rondo presto, un hommage au praticien".
   
Mots-clés arbitre ; concurrence ; mélanges ; tercier ; concerto ; accord ; position dominante
   
Citation Carron Blaise, L'arbitre face au droit suisse de la concurrence : une partition sans accord ni (position) dominante, in: Hammoud Lara / von Wunschheim Clarisse / Zen-Ruffinen Marie-Noëlle (édit.), Concerto arbitral en trois mouvements pour Pierre Tercier, Genève/Zurich/Bâle, 2013, p. 35-53.
   
Type Chapitre de livre (Français)
Année 2013
Editeur Lara Hammoud, Clarisse Von Wunschheim, Marie-Noëlle Zen-Ruffinen
Titre du livre Concerto arbitral en trois mouvements pour Pierre Tercier
Editeur commercial Schulthess (Genève/Zurich/Bâle)
Pages 35-53