Login
« We have our own kitchen » : distance et légitimité dans la production de savoir pour la procédure d’asile
Résumé La stricte séparation entre la production d’informations sur les pays d’origine (COI pour country of origin information) et l’évaluation des demandes d’asile est une norme fondamentale de la pratique professionnelle des producteurs de COI. En se penchant sur l’unité COI norvégienne, cet article examine la manière dont cette séparation est matérialisée à travers une véritable infrastructure de distanciation mise en place autour des sites de production des COI. Ce dispositif se manifeste non seulement dans les discours et les pratiques, mais aussi dans les structures organisationnelles, les lieux et les normes légales qui participent à l’écologie de la situation d’expertise particulière que constituent les COI. Il participe à la construction de la légitimité des institutions, mais aussi des acteurs impliqués dans la production du savoir.
   
Mots-clés information sur les pays d’origine, COI, procédures d’asile, détermination du statut de réfugié, légitimation, distanciation, expertise, écologie du savoir
   
Citation Rosset, Damian. "« We have our own kitchen » : distance et légitimité dans la production de savoir pour la procédure d’asile." Politique et Sociétés 38.1 (2019): 49-69.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 2019
Nom du périodique Politique et Sociétés
Volume 38
Numéro 1
Pages 49-69
URL https://www.erudit.org/en/journals/ps/2019-v38-n1-ps04467...
Liée au projet Producing Knowledge and Legitimacy: Country of Origin Inf...