Login
Raconter le traumatisme : perspectives croisées dans le champ de l'asile
Abstract Les représentations collectives du traumatisme des exilés constituent un cadre narratif qui donne forme au traitement et à la manière dont l’individu peut transmettre sa détresse dans un contexte socialement compréhensible et avec des moyens acceptables. Cela souligne alors la nécessité d'explorer des perspectives diverses et croisées, en interrogeant la manière dont le récit de traumatisme prennent effet dans des environnements historiques, culturels, sociaux, économiques, politiques, et dont les espaces collectifs sont agis, signifies, transformes par les acteurs individuels. Le récit est considéré ici comme un outil relationnel dans la vie sociale quotidienne et dans les systèmes institutionnels, un voie de résistance et de création.
Pour ce faire, nous présentons quelques résultats d'une étude longitudinale à Athènes, dans un centre pour demandeurs d’asile victimes de torture. L’enquête conduite sur le récit de traumatisme selon trois plans : l'examen des processus par lesquels l’expérience de traumatisme passe au langage ; l'étude de leurs modes de circulation ; et l'analyse des processus de légitimation du récit et des formes de réception qui en résultent.
   
Keywords
   
Citation Womersley, G., & Kloetzer, L. (2019). Raconter le traumatisme : perspectives croisées dans le champ de l'asile. Presented at EXIILS ET ACCOMPAGNEMENTS :: RÉSISTANCES ET CRÉATIVITÉ, CNAM, Paris, France.
   
Type Presentation (French)
Date 27-11-2019
Event EXIILS ET ACCOMPAGNEMENTS :: RÉSISTANCES ET CRÉATIVITÉ (CNAM, Paris, France)
Related project Socio-cultural manifestations of PTSD among asylum seeker...