Login
Territorialisation à distance par caméra vidéo : Perception de la vidéosurveillance au quartier des Pâquis à Genève
Résumé En s’appuyant sur des statistiques policières, cet article étudie les effets du dispositif de vidéosurveillance installé en novembre 2014 au quartier des Pâquis à Genève sur l’évolution de la criminalité au sein du périmètre filmé ainsi qu’aux alentours. Cette analyse complète un article précédent portant sur les effets des caméras concernant le sentiment de sécurité (Klauser et Kaenzig, 2017). Nos résultats mettent en évidence les effets préventifs limités de ce type de dispositif. En outre, l’article démontre et problématise l’existence d’un effetde déplacement de la criminalité induit par les caméras, en particulier s’agissant de la problématique du trafic de stupéfiants. Dans son ensemble, cette analyse génère une image complexe et différencié de la vidéosurveillance en tant qu’instrument de territorialisation des espaces publics surveillés.
   
Mots-clés Vidéosurveillance, Espace Public, Prévention du crime, Sécurité urbaine, Territorialisation
   
Citation Klauser, F., & Kaenzig, R. (2017). Territorialisation à distance par caméra vidéo : Perception de la vidéosurveillance au quartier des Pâquis à Genève. Geographica Helvetica, 72, 271-282.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 6-7-2017
Nom du périodique Geographica Helvetica
Volume 72
Pages 271-282
URL https://www.geogr-helv.net/72/271/2017/
Liée au projet Evaluation de l'efficacité de la vidéosurveillance/vidéop...