Login
« Di faciant ne plus valeat facundia vero » : pouvoirs et périls de l’éloquence judiciaire dans l’épître de causa Merindolii (II, 7) de Michel de L’Hospital
Résumé
   
Mots-clés
   
Citation Petris, L. (2004). « Di faciant ne plus valeat facundia vero » : pouvoirs et périls de l’éloquence judiciaire dans l’épître de causa Merindolii (II, 7) de Michel de L’Hospital. Réforme, Humanisme et Renaissance, 58(58), 7-22.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 2004
Nom du périodique Réforme, Humanisme et Renaissance
Volume 58
Numéro 58
Pages 7-22