Login
Anthropologie politique du paysage. Valeurs et postures paysagères des montagnes suisses

Yvan Droz, Valérie Miéville-Ott, Jérémie Forney & Rachel Spichiger

Pour l'anthropologue, le paysage est un construit social et consiste en une représentation qui n'a pas de réalité objective. Le paysage associe un substrat physique au regard d'un individu socialement et culturellement déterminé. Comme objet politique, le paysage est l'enjeu d'une lutte entre divers acteurs pour le définir de manière particulière.
Les représentations paysagères dépendent en effet de l'identité complexe des agents sociaux susceptibles de mobiliser diverses postures qui actualisent dans la réalité sociale des valeurs paysagères. Le concept de posture paysagère décrit le discours et la position observable prise par un individu face à un paysage en lien avec sa profession, son origine sociale, son histoire personnelle, etc.
Cette théorie anthropologique du paysage nous permet de proposer des outils pratiques pour une négociation paysagère : reconnaître que chacun représente une (ou plusieurs) postures paysagères conduit à des prises de position plus souples et ouvre au dialogue.
   
Mots-clés
   
Citation Droz, Y., Miéville-Ott, V., Forney, J., & Spichiger, R. (2009). Anthropologie politique du paysage. Valeurs et postures paysagères des montagnes suisses. Paris: Karthala.
   
Type Livre (Français)
Année 2009
Editeur commercial Karthala (Paris)
Nombre de pages 180
URL http://www.karthala.com/2118-anthropologie-politique-du-p...