Login
Les (im)mobiles frontières du patrimoine horloger de l’Arc jurassien
Résumé Depuis une quinzaine d’années, différents « labels » de certification tels que « Watch Valley » ou « pays de la chronométrie » ont été progressivement inventés pour caractériser la spécialisation et l’attractivité de l’Arc jurassien suisse en matière de production horlogère. Plus récemment, la catégorie de « patrimoine horloger » est apparue pour souligner l’ancrage historique et l’actualité des liens entre territoire jurassien et industrie horlogère. L’émergence de cette catégorie a toutefois donné lieu à différents usages qui cristallisent un important enjeu. En faisant coïncider les frontières du patrimoine horloger avec celles du territoire suisse, ils reconduisent le mythe d’une histoire de l’horlogerie exclusivement suisse et masquent, ignorent ou oublient ce que l’essor de l’industrie horlogère helvétique a dû et doit encore à la mobilité transnationale des horlogers (ères) et à la circulation des compétences.
   
Mots-clés horlogerie, mobilité transnationale, patrimoine, savoir-faire, frontières, Arc jurassien.
   
Citation Munz, H. (2011). Les (im)mobiles frontières du patrimoine horloger de l’Arc jurassien. Géo-Regards; Mobilité et Développement transfrontalier(4), 43-58.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 2011
Nom du périodique Géo-Regards; Mobilité et Développement transfrontalier
Numéro 4
Pages 43-58