Login
Valeur évidentielle et/ou modale de faut croire, on dirait et paraît
Résumé Notre propos est de cerner la façon dont une valeur évidentielle peut se forger en se fondant sur l’analyse des propriétés syntaxiques, sémantiques et discursives de trois expressions (faut croire, on dirait et paraît) dont la composition lexicale combine diverses formes modales. Notre analyse montrera que la valeur évidentielle n’est jamais première, mais issue d’une conjonction de facteurs. Ils ont trait (i) au sens de base des verbes avec lesquels ces expressions sont construites, (ii) à la valeur modale qu’elles intègrent, ainsi que (iii) à la valeur confirmative issue de leur possible emploi dialogique.


This article explores how an evidential value emerges from different modal meanings. Our investigation will bear on the use of three French markers (faut croire, on dirait and paraît) located in the sentence final position. We will show that the evidential value results from a complex set of phenomena including : (i) the lexical meaning of the verb, (ii) the modal value or mood associated with the verb’s lexical meaning, (iii) the supporting value that comes from their possible dialogical use.
   
Mots-clés modalité, évidentialité, grammaticalisation, changement sémantique

modality, evidentiality, grammaticalization, semantic change
   
Citation Rossari, C. (2012). Valeur évidentielle et/ou modale de faut croire, on dirait et paraît. Langue française, 173(in C. Barbet & L. de Saussure (eds). Modalité et évidentialité en français), 65-81.
   
Type Article de périodique (Français)
Date de publication 23-2-2012
Nom du périodique Langue française
Volume 173
Numéro in C. Barbet & L. de Saussure (eds). Modalité et évidentialité en français
Pages 65-81