Login
Legitimising exclusion through criminalisation: an ethnography of immigration detention in Switzerland
Résumé Basée sur une ethnographie de deux centres de détention administrative de personnes migrantes, cette thèse traite de la mise en œuvre de la détention comme mesure légale d’exclusion en Suisse et s’intéresse aux types d’espaces, de pratiques, de représentations et d’expériences auxquels elle donne lieu. La plupart des établissements exploités pour la détention administrative dans le contexte suisse étant des prisons ordinaires, la recherche analyse l’impact de cet ancrage dans le système pénal sur les réalités institutionnelles et sociales des espaces de détention ainsi que sur les expériences subjectives des agent.e.s de détention et des personnes détenues. Faisant usage de la notion de « crimmigration » comme prisme d’analyse, elle explore les différentes façons dont le contrôle du crime et le contrôle de la migration sont brouillés dans des institutions carcérales de nature et de fonction hybrides et comment un tel brouillage est productif de stigmatisation et de criminalisation. En définitive, cette thèse démontre que le fait d’incorporer la détention administrative dans des établissements pénitentiaires (re)produit des représentations des migrant.e.s en tant que menaces pour la sécurité et criminels potentiels, exerçant un effet de légitimation sur l’exclusion des migrant.e.s indésirables, à la fois en termes d’enfermement et de renvoi.

Abstract:
Based on an ethnography of two immigration detention facilities, this thesis asks how immigration detention as a legal measure of exclusion is enacted in Switzerland and to what kind of spaces, practices, representations and experiences it leads. Most facilities used for immigration detention in the Swiss context being ordinary prisons, the research is interested in how such embeddedness within the penal system impacts on the institutional and social realities of detention spaces as well as on the subjective experiences of both detention staff and detainees. Making use of crimmigration as a lens of analysis, it explores the various ways in which crime control and migration control are blurred in carceral facilities with a hybrid nature and function and how such blurring is productive of stigmatisation and criminalisation. Ultimately, this thesis shows that incorporating immigration detention into penal facilities (re)produces representations of migrants as security threats and potential criminals, performing a legitimising effect on the exclusion of unwanted migrants, both in terms of their confinement and deportation.
   
Mots-clés détention administrative de migrant.e.s ; rétention; crimmigration ; criminalisation ; exclusion ; ethnographie de prison; espace carcéral; immigration detention; crimmigration; criminalisation; exclusion; prison ethnography; carceral space
   
Citation Rezzonico, L. (2021). Legitimising exclusion through criminalisation: an ethnography of immigration detention in Switzerland, Doctorat, Université de Neuchâtel, Neuchâtel.
   
Type Thèse (Anglais)
Année 2021
Departement academique Faculté des lettres et sciences humaines, Maison d'analyse des processus sociaux
Université Université de Neuchâtel (Neuchâtel)
Degré Doctorat