Login
Edith Boissonnas, Henri Michaux, Jean Paulhan. Mescaline 55
Préface de Muriel Pic. Edition établie et annotée par Muriel Pic, avec la participation de Simon Miaz.

Ce livre réunit les témoignages d'Edith BOISSONNAS, poétesse suisse (1904-1989), de Henri MICHAUX et de Jean PAULHAN, consacrés à leurs premières expériences de cette drogue psychotrope, en janvier 1955.

Le dimanche 2 janvier 1955, la poétesse suisse Edith Boissonnas retrouve son ami et éditeur Jean Paulhan devant le 16, rue Séguier, où vit Henri Michaux. Dans la poche de Paulhan, des ampoules de mescaline, hallucinogène que lui a procuré le neuropsychiatre Julian de Ajuriaguerra.

Après cette journée inaugurale, l'expérimentation sera renouvelée deux fois, les 3 et 9 janvier. Dans les notes (inédites) de son Journal pour moi seule, Boissonnas rend compte de ces expérimentations dont Michaux résumera la déception : « J.P. en cinq mots dit notre pensée à tous. "On n'en sort pas fier". Des trois que nous étions, aucun n'avait donc pris cela avec révérence, mais plutôt comme un tour de prestidigitateur. »

Ces journées de janvier 1955 vont pourtant être la source d'une constellation d'écrits, ici réunis par ordre chronologique : échanges épistolaires, proses descriptives, notes cliniques, micro-récits fictionnels, fragments d'essais et poèmes documentaires. Chacun s'acquittera également d'un texte abouti : Boissonnas publie « Mescaline » (1955), Paulhan écrit « Petit rapport sur une expérience » (1955) et Michaux livre Misérable miracle (1956), premier volume de son œuvre consacrée aux drogues, comptant encore quatre ouvrages et une centaine de dessins.
   
Mots-clés
   
Citation Pic, M. (Ed.). (2014). Edith Boissonnas, Henri Michaux, Jean Paulhan. Mescaline 55. Paris: Editions Claire Paulhan.
   
Type Livre édité (Français)
Année 2014
Titre de la collection Tiré-à-part
Editeur commercial Editions Claire Paulhan (Paris)
Nombre de pages 288
Liée au projet Edith Boissonnas (1904-1989) dans le cercle Paulhan. Lyri...