Login
Quantifying and modeling a newborn hydrothermal system: The Lusi mud and volcano complex
Responsable du projet Stephen Andrew Miller
   
Collaborateur Guillaume Mauri
Benjamin Malvoisin
Reza Sohrabi
   
Résumé Le 6 mai 2006, sur l’île de Java en Indonésie, un séisme de magnitude 6.3 se produisit à Yogyakarta. Environ 48 heures plus tard, à 250 km de l’épicentre du séisme, dans la ville de Sidoarjo, une éruption de boue se produisit à la surface et donna naissance à LUSI. LUSI a rapidement accéléré sa croissance. La ville d’origine est maintenant enterrée sous 20m de boue qui s’étend sur 4 km2 retenue par un barrage de terre de 10m de haut. Toutes tentatives pour diminuer le débit de cette éruption ont échoué et personne ne sait quand cela pourra s’arrêter. De récentes recherches sur le déclencheur de cette catastrophe naturelle ont montré que les couches géologiques sous-jacentes, responsables de l’éruption, avaient une forme parabolique qui réfléchissaient et qui focalisaient l’énergie du séisme dans la couche d’argilite se trouvant à 1000m de profondeur et déjà soumise à de fortes pressions.

Aujourd’hui, LUSI se comporte comme un système particulier de source d’eau chaude qui jaillit par intermittence (Geyser) toutes les 60-120 secondes, avec une éjection de fluides à plus de 20 mètre de hauteur. D’autres études géochimiques ont montré qu’à l’échelle tectonique, LUSI est d’une grande rareté. En effet, ce nouveau système hydrothermal est relié à un complexe volcanique proche.

Ce projet vise à contraindre la dynamique de ce système. LUSI permet d’exploiter plusieurs horizons de recherches que se soient d’un système à grande échelle volcanique hydrothermal à une exploitation possible de l’énergie géothermale.

Le but de ce projet est d’utiliser des outils géophysique, comme la gravimétrie et les méthodes magnétotelluriques afin de comprendre la géométrie du sous-sol et les écoulements régissant ce système hydrothermal jusqu’4-5 kilomètres de profondeur. Nous utiliserons aussi des outils de modélisations numériques pour contraindre les propriétés de ce système hydrothermal et estimer les mécanismes probables du à d’éventuel futur tremblement de terre pouvant engendrer une liquéfaction à grande échelle dans cette région métastable.

Les résultats de cette recherche nous permettrons de comprendre la dynamique de ce système naturel complexe et rare.
   
Mots-clés geophysical observations of Lusi, hydrothermal systems, volcano hydrogeology, modeling liquefaction
   
Type de projet Recherche fondamentale
Domaine de recherche Géophysique
Source de financement FNS - Encouragement de projets (Div. I-III)
Etat Terminé
Début de projet 1-4-2015
Fin du projet 31-3-2018
Budget alloué 520'000.00
Contact Stephen Andrew Miller