Login
Rupture et optimisation de la trajectoire des puits géothermiques
Responsable du projet Benoît Valley
   
Collaborateur Asmae Dahrabou
Peter Meier
   
Résumé Le coût des forages constitue une part prépondérante des coûts d’un projet de géothermie profonde. Il y a donc du point de vue économique une forte incitation à optimiser les opérations de forages. Du point de vue technique, un des problèmes rencontrés est la stabilité des puits profonds. En effet, un puits instable va induire des incidents de forage (par exemple train de tiges coincé) induisant des pertes de temps aux conséquences directes sur les coûts. De plus des nouvelles techniques de stimulation du réservoir géothermique perçue comme étant indispensable au développement de la géothermie profonde nécessitent également une stabilité suffisante du puits.

D’un point de vue fondamental, notre connaissance des processus de rupture des puits en roche cristalline est lacunaire et il n’y a pas de consensus quant à la loi de comportement et le critère de rupture à utiliser dans la pratique. Il s’agit donc généralement d’améliorer notre compréhension de la rupture et de développer des solutions pratiques permettant d’estimer les risques de rupture et d’optimiser les trajectoires des puits en conséquences.

Le projet principal supportant cette thématique de recherche et le projet DG-WOW « Deep Geothermal Well Optimisation Workflow » financé par la CTI en collaboration avec la compagnie privé GeoEnergie Suisse AG.

Asmae Dahrabou travaille sur ce projet durant lequel elle sera amenée à faire avancer notre compréhension des phénomènes et à proposer ensuite des solutions applicables dans la pratique. Un aspect important de ce projet est l’estimation des incertitudes et des risques. Cet aspect présente une belle opportunité de collaboration interne avec le Prof. Ph. Brunner qui développe des approches de ce type pour des problématiques différentes. Le projet de Master de J. Azzola sur les ruptures des puits de Rittershofen (FR) amène aussi un éclairage sur cette thématique. En effet, l’acquisition des données de Rittershofen a été répétée ce qui permet également d’évaluer l’évolution de la stabilité des puits sur plusieurs années.
   
Mots-clés forage géothermique; rupture de forage; trajectoire de forage
   
Type de projet Recherche appliquée
Domaine de recherche Geothermics
Source de financement innosuisse
Etat En cours
Début de projet 1-1-2015
Fin du projet 31-6-2020
Contact Benoît Valley