Login
Transnationalisme et TIC: nouveaux défis pour l'intégration des migrants en Suisse? L'exemple des migrations roumaines
Responsable du projet François Hainard
   
Collaborateur Sabine Jacot
Malika Wyss

Mihaela Nedelcu
   
Résumé La diversité des flux actuels d'information et de communication, la large accessibilité des TIC et l'intensité des connexions et des échanges à distance que celles-ci rendent possibles, transforment les processus migratoires, stimulant de nouvelles formes de circulation et de participation transnationales. Ces transformations soulèvent de nombreuses questions quant à l'adéquation des politiques d'intégration des migrants, mises en œuvre par les Etats d'accueil. Dans cette perspective, le principal objectif de cette recherche est de comprendre comment s'articule la capacité des migrants transnationaux à se mouvoir dans des espaces sociaux élargis, à manier des référents identitaires multiformes et à agir par-dessus les frontières étatiques, avec l'idéal d'homogénéité et d'appartenance mono-culturelle de l'Etat-nation et les politiques d'intégration sous-jacentes. En se penchant sur l'étude de l'impact des TIC, et notamment de l'Internet, de la téléphonie mobile et des médias satellitaires, sur les dynamiques transnationales dans lesquelles s'engagent les migrants roumains en Suisse, cette recherche interroge le rôle des TIC dans l'émergence de nouvelles formes d'être et d'appartenir des migrants, ainsi que dans les nouveaux rapports au territoire, à la culture et à la nation. Nous faisons l'hypothèse que, d'une part, les TIC confèrent aux individus la possibilité de multiplier leurs ancrages, de s'approprier des valeurs cosmopolites, de développer des biographies déterritorialisées et d'agir à distance en temps réel. D'autre part, elles rendent les racines identitaires portables, permettent de cultiver et défendre des valeurs particularistes et de continuer à s'identifier à une culture d'origine tout en habitant le monde. Ces réalités invitent à mettre à plat, dans un deuxième temps, les défis que ces transformations représentent pour l'intégration des migrants dans les sociétés d'accueil et à interroger l'évolution de la notion d'intégration compte tenu des pratiques actuelles des migrants. Sur le plan méthodologique, cette étude adopte une démarche inductive et qualitative. Afin d'étudier comment les migrants se servent de façon cumulative ou dissociée des différentes TIC (www, email, chat, groupes de discussion, blogs Internet, mais aussi téléphonie mobile, skype, sms ou télévision par satellite, etc.), nous ferons appel à une approche multi-méthodes mobilisant un ensemble d'outils et de techniques de collecte de données (entretiens semi-directifs, méthode du carnet, netnographie et analyse des corpus webographiques, focus groups).
   
Mots-clés International migration, transnationalism, integration, information and communication technologies, public policies, identity, migrant individual strategies, diasporic medias, Romania, Switzerland
   
Type de projet Recherche fondamentale
Domaine de recherche Sociologie
Source de financement FNS - Encouragement de projets (Div. I-III)
Etat Terminé
Début de projet 1-10-2009
Fin du projet 30-9-2012
Budget alloué 240'148.00
Autre information http://p3.snf.ch/projects-124842#
Contact François Hainard