Login
Les mécaniciens de l'illusion. Les Jaquet-Droz, une entreprise familiale internationale à la fin du XVIIIe siècle
Responsable du projet Pierre Alain Mariaux
Caroline Junier Clerc
Laurent Tissot

Pascal Griener
   
Collaborateur Rossella Baldi
Heloisa Munoz
Sandrine Girardier
   
Résumé La recherche porte sur les horlogers Pierre Jaquet-Droz (1721-1790) et son fils Henry-Louis (1752-1791), ainsi que leur importante production comprenant pendules, montres, membres mécaniques et automates. La littérature qui leur fut consacrée par le passé – en premier lieu les études d’A. Chapuis, dont l’information doit être reprise entièrement – est en effet essentiellement apologétique et privilégie surtout l’aspect technique. Dans une perspective qui ressortit aussi à l’histoire culturelle, nous proposons une approche pluridisciplinaire qui permet de saisir la complexité et l’amplitude d’un sujet touchant non seulement des individus et leurs objets, mais aussi un ensemble d’idées, de concepts et de représentations propre à une période historique déterminée. Pour mener à bien cette recherche, nous adopterons trois perspectives analytiques différentes pour les faire interagir. En premier lieu, le développement d’une réflexion de portée générale d’ordre social, culturel et économique, qui inscrit les Jaquet-Droz et leurs objets dans un contexte historique précis, celui du monde horloger européen de la deuxième moitié du XVIIIe siècle. Parallèlement, les travaux prévus intègrent une démarche focalisée sur l’étude technique des typologies d’objet créés par les Jaquet-Droz, qui conduit à l’établissement de leur inventaire exhaustif en étroite collaboration avec le Musée d’Art et d’Histoire de Neuchâtel. Ce catalogue sert d’instrument fondamental à la rédaction d’une histoire technique des objets et de leur restauration, conçue à cette occasion comme un moyen spécifique, mais non le seul, d’examiner le détail de leur réception. Enfin, la recherche s’ouvre sur une histoire de la pensée technique à la lisière de l’anthropologie et de l’épistémologie, et pose la question du statut du savoir du mécanicien à la fin du XVIIIe siècle. La première année du projet développe en parallèle les trois premiers axes de la recherche. En premier lieu, elle est consacrée à l’établissement du catalogue des objets produits par les Jaquet-Droz : automates, horloges, montres, avec et sans complications, oiseaux chanteurs, prothèses orthopédiques, etc. Parallèlement, nous procèderons au dépouillement des archives techniques à Paris (notamment les Archives nationales et l’Académie des sciences), Londres (entre autres la Royal Society of Art et la Royal Society of Science) et Berlin (Archiv der Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften), et nous poursuivrons aussi le dépouillement des archives suisses ainsi que celui des archives privées, dans le but de dresser le contexte historique et mettre en place une histoire de l’horlogerie au XVIIIe siècle à Neuchâtel.
   
Mots-clés Watchmaking, Automata, Mechanics
   
Type de projet Recherche fondamentale
Domaine de recherche Histoire de l`art
Source de financement FNS - Encouragement de projets (Div. I-III)
Etat Terminé
Début de projet 1-10-2009
Fin du projet 28-2-2013
Budget alloué 413'850.00
Autre information http://p3.snf.ch/projects-126720#
Contact Pierre-Alain Mariaux