Login
L’enquête journalistique : du mythe au renouvellement. Comment un genre fondateur du journalisme se met en valeur à travers ses méthodes et sa narration
Responsable du projet Annik Dubied
   
Collaborateur Pauline Cancela
David Gerber
   
Résumé Au vu des rapides changements technologiques et sociétaux qui affectent le domaine des médias, le journalisme est en reconfiguration profonde, et le journalisme d'investigation (ou journalisme d’enquête) n'est pas en reste. Ce dernier vivrait actuellement un renouveau. En bien ou en mal, avec les révélations d’Edward Snowden, l’enquête sur l’attentat de Boston, Wikileaks, les notes de frais des parlementaires du Royaume-Uni, ou plus près de nous SwissLeaks ou l’affaire Cahuzac, le journalisme d’investigation semble avoir repris une place centrale dans les débats sociétaux actuels, alors que le genre fait son retour dans l’imaginaire collectif. A diverses échelles, des rédactions, des groupes ou des individus produisent une palette variée d’enquêtes, des plus modestes et locales aux plus sonores, orchestrées par des consortiums internationaux ou des cellules spécialisées. Force est de constater que la définition du journalisme d'enquête est chargée d'enjeux politiques suscitant de vifs débats, ce à quoi s'ajoute une dimension identitaire qui fonde bien des vocations de journalistes.Cette recherche cherche à clarifier le rôle que joue l’enquête dans la restructuration contemporaine du journalisme par les nouvelles conditions technologiques, juridiques, économiques et sociales, et, à l’inverse, comment la mutation du champ est en train de redéfinir un genre mythique et mythifié, sinon fondateur. Le débat entourant la définition et la nature du journalisme d’investigation n’en facilite pas l’étude : il est largement entaché de mythes et de clichés, ce qui péjore la compréhension de l’évolution des pratiques d’investigation, alors même que les changements contemporains sont rapides et radicaux. C’est en étudiant les méthodes utilisées en investigation, et la manière dont ces méthodes sont rapportées, parfois même théâtralisées, dans le récit d’enquête, que nous serons à même de dépasser les mythologies et de mieux comprendre et définir les plus-values présentes et futures du genre. Ces méthodes sont diverses, de même que leur enseignement : « par hypothèse », statistiques, quasi-ethnographiques, informatisées et orientées vers les données, « de précision »... Nous faisons l’hypothèse que ces méthodes, quelles qu’elles soient, servent non seulement comme outils pour l’investigation, mais aussi comme un élément-clé de légitimation de l’investigation et de ses praticiens. Il faut donc étudier l’enquête en portant une attention toute particulière à ses narrations, qui intègrent souvent des faits et des discours liés à la méthode - que ces narrations soient classiques ou innovantes. La recherche sera ponctuée de restitutions et de discussions des résultats avec les journalistes eux-mêmes, en se focalisant en particulier sur la question de la formation à l’investigation : renouveler profitablement l’enquête passe en effet par une réflexion sur son enseignement (quels fondamentaux ? quelles méthodes ? quelles écritures ? quelles innovations?), à l’heure où l’apprentissage de ce genre fondateur échappe en partie aux cursus officiels et est le fait d’autodidactes ou d’apprentissage par essais et erreurs. Etudier l’enquête, genre fondamental et identitaire du journalisme, en travaillant sur sa dimension processuelle et sa narration, permettra de comprendre comment se négocient et se redéfinissent les pratiques et les identités professionnelles dans les cadres que bouleverse la crise contemporaine, et d’évaluer la contribution possible de l’enquête au renouveau du journalisme contemporain. Le processus d’enquête et sa narration relèvent en effet de ce qu’un journaliste est, de ce qu’il considère comme ses prérogatives, et de ce qu’il se donne pour but de produire.
   
Mots-clés journalisme; narration; enquête journalistique; investigation; formation journalistique; méthodes d'enquête
   
Page internet http://p3.snf.ch/Project-173315
   
Type de projet Recherche fondamentale
Domaine de recherche Journalisme
Source de financement Fond National Suisse
Etat En cours
Début de projet 1-9-2017
Fin du projet 1-3-2021
Budget alloué 625'610
Contact Pauline Cancela