Login
Nouvelles technologies de la communication et qualité de vie relationnelle. Défis et ressources du point de vue des grands-parents
Responsable du projet Antonio Iannaccone
   
Collaborateur Vittoria Cesari Lusso
Sophie Lambolez
   
Résumé Chaque système familial (comprenant généralement plusieurs générations) constitue aujourd’hui, dans notre société, un espace relationnel marqué par un nombre considérable de changements qui ont une influence majeure sur les conditions de vie des aînés et sur la qualité des relations intergénérationnelles. Parmi les changements marquants, citons : les phénomènes démographiques (l’allongement de l’espérance de vie et présence de 3 -voire 4- générations) ; transformations socioculturelles (avancée de la présence des femmes sur le marché du travail, complexification des modèles familiaux, mobilité géographique ; apparition de nouvelles technologies de la communication de plus en plus interactives et sophistiquées. Celles-ci représentent d’un côté des extensions puissantes des potentialités de l’être humain, et de l’autre des possibles facteurs d’exclusion sociale et de marginalisation des acteurs les plus fragiles de la société.

Nous nous proposons d'étudier, dans cette étude exploratoire, les défis psychosociaux auxquels les Grands-parents sont appelés à faire face de nos jours. Nous souhaitons mieux comprendre en quoi les nouveaux outils technologiques de la communication sont sources de difficultés versus de valeur ajoutée dans la gestion des relations quotidiennes avec l’environnement familial.

Nous nous référons en particulier aux Grands-parents, à partir de l’âge de 65 ans et qui ont actuellement des petits enfants âgés de 0 à 15 ans. Cela correspond à une période où les relations intergénérationnelles sont particulièrement intenses et multiples, et dont une grande partie des enjeux est inédite par rapport au passé.

Dans les limites imposées par une démarche exploratoire, notre objectif est d’apporter une contribution à la problématique de la qualité de vie des personnes âgée vivant le rôle de Grands-parents, en répondant aux 3 questions de recherche suivantes :
a) Connaître davantage quels types de nouvelles technologies de la communication sont utilisées dans les relations quotidiennes avec les autres générations ;
b) Mieux repérer, à partir du point de vue des sujets, dans quelles situations ces mêmes outils ont des retombées perçues comme positives versus négatives sur la qualité de la relation avec les proches ;
c) Explorer les processus psychologiques (d’ordres cognitif, affectif, identitaire et relationnel) qui sont en jeu pour les Grands-parents dans leur confrontation à la nouvelle culture technologique de la communication, notamment leur vécu et leurs stratégies d’adaptation.

Du point de vue du cadre théorique, notre questionnement et nos outils conceptuels d’analyse prennent appui sur des courants théoriques multiples mais complémentaires, notamment : psychologie socioculturelle ; psychologie des processus identitaires, des dynamiques relationnelles, des cycles de vie, de l’apprentissage à l’âge adulte, ainsi que sur les travaux d’épistémologie et méthodologie d’investigation psychophénoménologique.

En ce qui concerne la méthodologie, notre choix s’est porté sur une démarche qualitative, s’appuyant en particulier sur l’apport novateur des techniques d’aide à l’Explicitation qui permettent le recueil d’informations sur une pluralité de facettes implicites du vécu des sujets qui n’émergent pas dans les entretiens classiques. Deux terrains de recherche sont pris en considération : deux Associations de Grands-parents (à Lausanne et Neuchâtel) et un Atelier informatique (à Neuchâtel) dans lesquels des juniors accompagnent des seniors à se familiariser avec les nouvelles technologies de la communication.
La démarche de recueil de données prévoit un dispositif comprenant notamment des rencontres de type focus group, des entretiens basés en particulier sur la technique d’aide à l’Explicitation, et des enregistrements de séquences d’interaction entre moniteurs juniors et Grands-parents lors d’Ateliers informatiques.

Nous escomptons utiliser les résultats de cette étude exploratoire pour poursuivre la recherche à plus large échelle, enrichir les contenus de formation des seniors, alimenter le débat scientifique sur le bien-être psychologique de la personne vieillissante, et développer un réseau de réflexion et de planification en collaboration avec des stakeholders du domaine.
   
Mots-clés bien-être ; qualité de vie ; défis psycho-sociaux ; personnes âgées ; grands-parents ; nouvelles technologies ; explicitation
   
Type de projet Recherche appliquée
Domaine de recherche Psychologie (socioculturelle, de l'apprentissage, de la relation, de l'identité...)
Source de financement Financement Leenaards
Etat Terminé
Début de projet 1-9-2015
Fin du projet 31-8-2016
Contact Sophie Lambolez