Login
Archéologie du display (1200-1500)
Responsable du projet Pierre Alain Mariaux
   
Collaborateur Brigitte Roux
Aurélia Valterio
   
Résumé Dans le Grove Dictionary of Art, l’entrée « display of art » situe ce thème en rapport avec l’histoire des collections et des musées. L’auteur de la notice, Christopher Rowell, débute avec les collections réunies pendant l’Antiquité et s’achève par l’agencement des musées au 20e siècle. Ce qui manque toutefois à cette histoire esquissée à grands traits sur la longue durée, c’est la période médiévale, sans que cette omission ne soit expressément justifiée. La visée de notre projet est de montrer que, contrairement aux idées reçues, les questions de display revêtent une vraie pertinence au cours du Moyen Age.
Qu’entendons-nous par display ou dispositif au Moyen Age? Telle sera la première question que nous tenterons d’élucider d’une part en poursuivant l’enquête lexicale déjà entamée par le requérant, et d’autre part en étudiant une classe précise d’objets, les reliquaires. Nous nous intéresserons plus précisément aux reliquaires réalisés au cours de la période allant du début du 13e siècle à la fin du 15e siècle, car nous faisons l’hypothèse d’un changement de paradigme avec la période qui précède. Il nous semble en effet que ce sont désormais les qualités propres au desploi de ces objets – et non plus leur matérialité – qui se chargent de rendre présent ici-bas l’invisible (ou le sacré). Nous envisagerons le phénomène du display à deux niveaux distincts : celui de l’objet individuel, et celui des ensembles d’objets. Le corpus des reliquaires médiévaux étant particulièrement vaste, nous en privilégierons deux, les bras-reliquaires et les armoires-reliquaires, qui nous paraissent pouvoir illustrer les diverses stratégies du display médiéval.
Parmi celles-ci, nous examinerons en premier lieu les questions liées à la mise en scène de la visibilité des objets ou des ensembles d’objets, à travers l’usage de dispositifs d’exposition divers, tels que le voile, la grille, les serrures, les portes, les bases (socles) ou encore les effets de lumière. Seront également étudiés les effets de mise en ordre comme l’enchâssement ou la compartimentation, la double dimension optique et haptique de la plupart de ces dispositifs, ainsi que la dimension historique des reliquaires à travers leur étude matérielle (question du remploi, des transformations, de l’amplification de l’objet par accumulation d’éléments matériels). Ce dernier point constitue un aspect original de notre approche, qui vise à comprendre la dynamique des objets dans leurs multiples usages, notamment rituels, sur un temps long.
   
Mots-clés Display; Dispositif; Collection; Reliquary; Exhibition; Visibility; Arrangement; Aparatus; Deployment; Device
   
Type de projet Recherche fondamentale
Domaine de recherche Histoire de l'art
Source de financement FNS
Etat En cours
Début de projet 1-1-2018
Fin du projet 31-1-2022
Contact Pierre Alain Mariaux